Fractio Panis,
Fresque du IIè siècle
Catacombes de Sainte-Priscille, Rome
Wikimedia / Christian Art

Fractio Panis,
Fresque du IIè siècle
Catacombes de Sainte-Priscille, Rome
Wikimedia / Christian Art

Évangile du 7 mai 2022

« Cette parole est rude ! Qui peut l’entendre ? »

Jean 6 : 60-69

En ce temps-là, Jésus avait donné un enseignement dans la synagogue de Capharnaüm. Beaucoup de ses disciples, qui avaient entendu, déclarèrent : « Cette parole est rude ! Qui peut l’entendre ? » Jésus savait en lui-même que ses disciples récriminaient à son sujet. Il leur dit : « Cela vous scandalise ? Et quand vous verrez le Fils de l’homme monter là où il était auparavant !

C’est l’esprit qui fait vivre, la chair n’est capable de rien.

Les paroles que je vous ai dites sont esprit et elles sont vie.

 

Mais il y en a parmi vous qui ne croient pas. » Jésus savait en effet depuis le commencement quels étaient ceux qui ne croyaient pas, et qui était celui qui le livrerait. Il ajouta : « Voilà pourquoi je vous ai dit que personne ne peut venir à moi si cela ne lui est pas donné par le Père. » À partir de ce moment, beaucoup de ses disciples s’en retournèrent et cessèrent de l’accompagner.

Alors Jésus dit aux Douze : « Voulez-vous partir, vous aussi ? » Simon-Pierre lui répondit : « Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle. Quant à nous, nous croyons, et nous savons que tu es le Saint de Dieu. »

Réflexion sur la fresque

La lecture d'aujourd'hui est la conclusion du long chapitre 6 de l'évangile de Jean qui parle de Jésus comme du Pain de Vie. Elle fait suite à la lecture d'hier, où nous avons entendu l'instruction de Jésus de manger son corps et de boire son sang. Aujourd'hui, nous lisons certaines des réactions aux paroles de Jésus : "Ce langage est intolérable" et "Comment quelqu'un pourrait-il l'accepter ?"

Nous savons que l'Eucharistie est un magnifique cadeau de Jésus pour nous. Pourtant, à l'époque, beaucoup de gens avaient du mal à accepter que Jésus fasse don de sa propre chair et de son propre sang, et c'est encore le cas aujourd'hui. La tentation est grande de minimiser l'importance de l'Eucharistie, en pensant que le pain et le vin ne sont que des symboles. Mais dans tout le chapitre 6 de Jean, on nous répète sans cesse que dans l'Eucharistie, nous mangeons le corps et le sang réels de Jésus.

L'une des plus anciennes représentations de l'Eucharistie est l'image de l'Eucharistie. Fractio Panis (en anglais : Breaking of Bread), une fresque de la "chapelle grecque" (Cappella Greca) dans les catacombes de Priscilla, ici à Rome. Cette fresque du IIe siècle représente sept personnes autour d'une table, six hommes et une femme. La fresque se trouve sur l'arc situé immédiatement au-dessus d'une alcôve d'autel, dans laquelle le sacrement de l'Eucharistie était célébré. Nous voyons un personnage barbu, assis un peu à l'écart au bout de la table. Il tient un petit morceau de pain, les bras tendus devant lui, montrant qu'il le rompt. Sur la table, juste devant lui, se trouve également une tasse à deux anses. Plus loin sur la table, il y a deux grandes assiettes, l'une contenant deux poissons, l'autre cinq pains. Aux extrémités gauche et droite, nous voyons des paniers remplis de pains (quatre paniers à une extrémité, trois à l'autre).

Partager cette lecture de l'Évangile

Avez-vous aimé cette lecture de l'Évangile et cette réflexion artistique ?

Participez à la discussion sur cette œuvre d'art et la lecture de l'Évangile.

S'abonner à
Notifier de
7 Commentaires
Feedbacks de Inline
Voir tous les commentaires
Patricia O'Brien
Membre
Patricia O'Brien(@marispiper)
il y a 3 mois

Une fresque absolument magnifique qui nous relie aux ancêtres de notre église. Quant à l'évangile, c'est un passage merveilleux qui contient tant de vérité - du Christ qui nous dit "Je suis le pain de la vie" à Pierre qui déclare
"A qui d'autre devrions-nous nous adresser ?" En d'autres termes, quel est l'intérêt ? Nous avons la Vérité ici ! DG.

Charles Marriott
Membre
Charles Marriott(@chazbo)
il y a 3 mois

J'ai pensé qu'une ou deux personnes pourraient être intéressées par ce "mini" pèlerinage.

Charles Marriott
Membre
Charles Marriott(@chazbo)
il y a 3 mois

Visiter St Bertrand de Comminges

Lorsque j'étais en pension dans les années 1960, un garçon de notre dortoir aimait nous lire des histoires de fantômes écrites par un homme étrange : MR James. C'était un universitaire et il a terminé ses jours comme doyen du collège d'Eton. Les lectures étaient enrichies par sa voix sonore et les pauses dans l'histoire lorsqu'il faisait briller la torche sur son visage depuis son menton. Très effrayant !

Je me suis souvenu de l'un d'entre eux, " L'album du chanoine Alberic ". L'histoire se déroule dans le Comminges et James s'est inspiré d'une visite nocturne de la cathédrale avec le sacristain. Il y a admiré les sculptures grotesques sur les stalles du chœur et le splendide orgue baroque, puis est retourné à son hôtel en face.
La cathédrale a été construite dans une position inappropriée dans un élan d'euphorie après la mort de St Bertrand pour honorer un homme si bon, mais quelques années plus tard, elle a été déconsacrée comme cathédrale, servant maintenant d'église paroissiale. Il n'y a jamais eu la population nécessaire pour justifier un tel bâtiment.

Nous sommes partis de la maison de mon beau-frère, près de Perpignan, en roulant vers l'ouest pendant trois heures et demie, au pied des contreforts des Pyrénées. Existe-t-il une plus belle campagne en Europe ? Nous avons roulé le long de gorges profondes avec des rivières écumantes et rugissantes et le long de prairies en pente avec de grands tourbillons de fleurs sauvages. Il y avait des champs doucement cultivés, si différents de nos semi-prairies intensives. De temps en temps, il y avait des troupeaux de belles vaches, certaines gris cendré, d'autres châtain clair, et toutes semblaient si grandes et en bonne santé. Il y avait un berger et son chien et des troupeaux de chèvres. Des vergers de toutes sortes de fruits à noyau. Arcadia ! Nous nous arrêtons à mi-chemin et décidons de nous rendre dans un restaurant d'apparence peu prometteuse où nous prenons un excellent repas. Les bons restaurants locaux existent encore en France ! Je précise que j'ai, en gentleman, monté à l'arrière de la voiture et que j'ai eu la plus mauvaise vue du paysage !

Nous séjournons dans un hôtel avec d'énormes cèdres du Liban à l'avant, dont le propriétaire nous dit qu'ils ont près de 300 ans. C'était autrefois la maison de Madame de Montespan, maîtresse du Roi Soleil, mais je me demande...

On finit par apercevoir la cathédrale, située au bord d'une falaise. Elle est là depuis 900 ans et est extérieurement assez simple. Nous sommes à l'heure pour la messe de 11 heures, qui est bien suivie par les Français. Il y a un prêtre très âgé et un diacre accompagnés par l'excellent orgue. Après la messe, nous nous rendons sur la tombe de St Bertrand et lui chantons un hymne latin. Sanctus Bertrandus, Clemens, dulcisque benignus.....Ora pro nobis, sancte Bertrande. Et ainsi de suite. C'est un saint local et il ne semble pas apparaître dans les dictionnaires des saints que j'ai vus.

Sur le chemin du retour, nous nous arrêtons à un "vide grenier", où tous les habitants essaient de vendre les objets dont ils ne veulent plus. La plupart sont des déchets complets, mais une faux attire le beau-frère pour garder son grand lotissement en ordre. Il pousse comme jamais auparavant à cette époque de l'année. Marianne achète un pantalon blanc tandis que j'utilise la pissotière de la place, ouverte à tous, après avoir bu "deux bières, deux euros" ! L'homme à côté de moi asperge mes meilleures chaussures de marche anglaises. Les reconnaît-il comme telles ? À l'hôtel, nous avons déjà eu une conversation animée sur le Brexit au cours du petit-déjeuner, au cours de laquelle j'ai gardé la tête baissée !

France, tu es si belle ! L'UE a ironiquement creusé un fossé entre nos deux pays.

Priez pour nous tous St Bertrand !

Patricia O'Brien
Membre
Patricia O'Brien(@marispiper)
il y a 3 mois
Répondre à  Charles Marriott

J'ai adoré lire cela Charles. Quel merveilleux moment vous avez passé là-bas... Il n'y a rien de tel que de visiter la "vraie" France (ou l'Espagne, l'Italie... etc.) et je connais la région dont vous parlez - où nous sommes allés, tant du côté français qu'espagnol des Pyrénées. Vos descriptions sont parfaites ! Merci ☺️

Charles Marriott
Membre
Charles Marriott(@chazbo)
il y a 3 mois
Répondre à  Patricia O'Brien

Merci beaucoup Patricia. C'est agréable d'avoir des retours quand on écrit un petit quelque chose !

marleen de vlieghere
Membre
marleen de vlieghere(@marleen)
il y a 3 mois
Répondre à  Charles Marriott

Merci !

Mariamante
Membre
Mariamante(@mariamante-pelegrina)
il y a 3 mois
Répondre à  Charles Marriott

J'ai apprécié votre réflexion ; je connais cette région, et je pense que quiconque vit au milieu d'une telle beauté, et d'une telle culture, doit avoir une âme plus raffinée, et un caractère plus vertueux... dommage que les choses ne fonctionnent pas ainsi, sinon j'aurais pu déménager là-bas depuis longtemps.

Lectures en rapport avec Jean 6, 60-69

22 avril 2021

Jean 6:44-51

Quiconque croit a la vie éternelle

6 mai 2022

Jean 6:52-59

Ma chair est une vraie nourriture et mon sang une vraie boisson.

25 juillet 2021

Jean 6:1-15

Jusqu'à cinq mille personnes ont été nourries

10 mai 2019

Jean 6 : 52-59

Car mon sang est une vraie boisson.

Rejoignez notre communauté

En plus de recevoir notre lecture quotidienne de l'Évangile et notre réflexion sur l'art, l'inscription à un abonnement gratuit vous permet de.. : 

La mission de Christian Art est de proposer chaque jour une lecture de l'Évangile associée à une œuvre d'art correspondante et à une courte réflexion. Notre objectif est d'aider les gens à se rapprocher de Dieu grâce à l'association magnifique de l'art et de la foi chrétienne.

CONNECTEZ-VOUS AVEC NOUS

Rejoignez plus de 40 000 personnes qui reçoivent chaque jour notre lecture de l'Évangile et notre réflexion artistique.

Skip to content