La Visitation, 
Peinture de Rogier Van der Weyden (1399-1464),
Peint entre 1435 et 1440,
Huile sur panneau,
© Maximilian Speck von Sternburg Stiftung, Leipzig

La Visitation, 
Peinture de Rogier Van der Weyden (1399-1464),
Peint entre 1435 et 1440,
Huile sur panneau,
© Maximilian Speck von Sternburg Stiftung, Leipzig

Évangile du 21 décembre 2022

Quand Elisabeth entendit la salutation de Marie, l'enfant bondit dans son sein.

Luc 1:39-45

Marie se mit en route et se rendit aussi vite qu'elle le put dans une ville de la montagne de Juda. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Elisabeth. Dès qu'Elisabeth entendit la salutation de Marie, l'enfant bondit dans son sein. et Élisabeth fut remplie de l'Esprit Saint. Elle poussa un grand cri et dit : "De toutes les femmes, tu es la plus bénie, et le fruit de tes entrailles est béni. Pourquoi devrais-je être honorée par la visite de la mère de mon Seigneur ? En effet, dès que ta salutation est parvenue à mes oreilles, l'enfant de mes entrailles a sauté de joie. Oui, bienheureuse celle qui a cru à l'accomplissement de la promesse que le Seigneur lui avait faite.

réflexion sur la peinture

Immédiatement après la lecture d'hier, nous entendons comment Marie, après l'Annonciation, s'est rendue dans une ville de la montagne de Judée pour rendre visite à Zacharie et à Elisabeth. Après que l'Évangile nous ait parlé, il y a deux jours, de l'annonce faite à Zacharie et, hier, de l'annonce faite à Marie, la lecture d'aujourd'hui place Marie, Zacharie et Élisabeth ensemble.

Dans le tableau d'aujourd'hui, nous voyons la représentation vivante de Rogier Van der Weyden de cette rencontre entre la Vierge et Elisabeth, toutes deux se tenant la main sur le ventre de l'autre. Le paysage derrière Marie comporte de nombreuses petites routes sinueuses, montrant qu'elle a parcouru un long chemin pour rendre visite à sa cousine. Leur voyage a été long. Derrière Élisabeth, nous voyons la porte de sa maison encore ouverte, ce qui montre qu'elle a dû sortir précipitamment ; son mari Zacharie est vu dehors en train de jouer avec un chien. Les chiens symbolisent l'orientation, la protection, la loyauté, la fidélité, la fidélité et la vigilance. Chacun des deux personnages principaux reconnaît le miracle de la grossesse de l'autre, mais c'est le bras tendu et la main pâle d'Élisabeth sur la robe bleu cobalt de Marie qui est le point central. Les gestes de leurs mains, à la fois tendres, posés et doux, en disent autant que les expressions de leurs visages.

Luc décrit si bien que "dès qu'Elisabeth eut entendu la salutation de Marie, l'enfant bondit dans son sein". À l'approche de Noël, faisons nous aussi l'expérience de l'amour de Dieu qui bondit en nous. Et puissions-nous être les instruments de Dieu, en particulier pendant cette période de Noël, où il nous utilise pour aider à faire bondir de joie les personnes que nous rencontrons... pas seulement la famille et les amis, mais aussi les sans-abri, les pauvres, les solitaires et les nécessiteux...

Partager cette lecture de l'Évangile

Avez-vous aimé cette lecture de l'Évangile et cette réflexion artistique ?

Participez à la discussion sur cette œuvre d'art et la lecture de l'Évangile.

Subscribe
Notify of
15 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Andy Bocanegra
Membre
Andy Bocanegra(@bogie29)
il y a 1 an

Merci Patrick pour ta belle réflexion aujourd'hui. Une très belle peinture pour réfléchir à la Visitation pendant mon Rosaire aujourd'hui. Je vais vous inclure, vous et cette communauté, dans mes intentions aujourd'hui. Que notre Sainte Mère et notre Seigneur Jésus vous guident sur votre chemin vers la prêtrise.

Maria Jose Beriain
Membre
Maria Jose Beriain(@mjberiain)
il y a 1 an

Muy bonitas palabras en el comentario de hoy. Que Jesús realmente nos llene de alegría y la podamos transmitir a los que tenemos alrededor.
Jesús, alegría de los hombres. Como maravillosamente plasmó Bach en su cantata 147.
El cuadro flamenco de hoy que finura y belleza encierra...
Gracias Patrick...es un lujo tenerte de comentarista de arte....
La peinture et la musique servent à rendre gloire à Dieu et à exprimer sa beauté...

Stephen Pigott
Membre
Stephen Pigott(@stephen)
il y a 1 an

Merci pour votre belle lecture de ce magnifique tableau. Les touches si légères des mains d'Elisabeth et de Marie l'une sur l'autre. Le léger contact de la main de Dieu dans et sur nos vies.

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace(@spaceforgrace)
il y a 1 an

La Visitation est l'un de mes passages préférés de l'Évangile. Marie a le courage de voyager sans être accompagnée, et cela n'est pas remarqué, ce qui en soi montre qu'il n'était pas inhabituel pour les femmes de voyager seules ? De plus, était-ce sa foi qui l'a portée jusque-là, ou était-elle persuadée que rien ne pouvait lui faire du mal ? Ce n'était pas un court voyage. J'aime la décision de Marie, si désireuse de voir une femme qui est manifestement aussi son amie intime. La relation entre elle et Elisabeth est une relation à laquelle beaucoup de femmes s'identifieront. Nous pouvons réfléchir à tant de choses sur ce petit passage qui ne concerne que deux femmes enthousiastes, impatientes de partager leur "bonne nouvelle" avec l'autre. C'est à la fois intime et universel. Une bonne nouvelle, en effet.

Patricia O'Brien
Membre
Patricia O'Brien(@marispiper)
il y a 1 an

Vous savez tous à quel point j'aime les gens du Nord ! !! Et Van der Weyden doit sûrement être le Grand Maître, ou alors c'est Van Eyck, ou alors... 😉 .
Oui, ils sont tous brillants et je ne me lasse pas de les regarder.

Dernière modification il y a 1 an par Patricia O'Brien
Chazbo M
Membre
Chazbo M(@chazbo)
il y a 1 an

Je dois admettre que je convoite certaines de ces peintures néerlandaises et flamandes. Comment une telle quantité de génie artistique a-t-elle pu se retrouver dans ce petit coin d'Europe ?
Une autre chose qui me frappe, c'est que des personnes inconnues se sentent autorisées à toucher le ventre d'une femme enceinte. J'ai vu des gens le faire dans le métro à des inconnus et ce n'est pas un affront, ou ce n'est pas voulu, mais une fascination pour la nouvelle vie qui est portée et je pense que le bonheur de la race humaine est porté vers l'avenir ?

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace(@spaceforgrace)
il y a 1 an

Vous avez eu beaucoup de chance, en effet, d'être entouré de cette richesse artistique Patrick - nous avons réussi à gâcher tous les nôtres avec la Réforme. Beaucoup de villes en Angleterre auraient été comme Bruges en leur temps.

marleen de vlieghere
Membre
marleen de vlieghere(@marleen)
il y a 1 an

Moi aussi, Patrick. Les "primitifs flamands" sont les meilleurs ! Merci tous les jours !

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace(@spaceforgrace)
il y a 1 an
Répondre à  Chazbo M

Les Flamands étaient très riches et il n'y en avait pas beaucoup ! Ils avaient un surplus d'argent à dépenser pour ce genre de choses ! Le commerce, le tissu et la laine je crois, et leur accès à la haute mer pour le commerce.

Patricia O'Brien
Membre
Patricia O'Brien(@marispiper)
il y a 1 an
Répondre à  Chazbo M

Oui, c'est peut-être la joie qui fait oublier les convenances !

Anthony
Membre
Anthony(@anthony)
il y a 1 an

Amen à cela Patrick ! Que l'amour de Jésus saute de joie en nous en ce Noël et pour toujours. Et, qu'il soit contagieux.

Maria Contreras
Membre
Maria Contreras(@gera)
il y a 1 an

La visitación es un pasaje tan precioso y de gran profundidad. María presurosa va a visitar a su prima y se queda con ella tres meses. J'aime la peinture de ce jour, qui reflète ce moment où Marie est réunie avec Isabel, Juan le Précurseur et Jesús.

Lectures en rapport avec Luc 1:39-45

25 mars 2020

Luc 1:26-38

L'Annonciation du Seigneur

15 août 2023

Luc 1:39-56

L'Assomption de la Vierge Marie

24 juin 2019

Luc 1 : 57-66, 80

Anniversaire de St Jean Baptiste

24 juin 2021

Luc 1:57-66,80

Solennité de la naissance de Saint Jean Baptiste

Rejoignez notre communauté

En plus de recevoir notre lecture quotidienne de l'Évangile et notre réflexion sur l'art, l'inscription à un abonnement gratuit vous permet de.. : 

La mission de Christian Art est de proposer chaque jour une lecture de l'Évangile associée à une œuvre d'art correspondante et à une courte réflexion. Notre objectif est d'aider les gens à se rapprocher de Dieu grâce à l'association magnifique de l'art et de la foi chrétienne.

CONNECTEZ-VOUS AVEC NOUS

Rejoignez les 70 000 personnes qui reçoivent chaque jour notre lecture de l'Évangile et notre réflexion sur l'art.

Aller au contenu principal