Autographe du Magnificat en Ré Majeur, BWV 243. Première page du premier mouvement "Coro",
Composé par Johannn Sebastian Bach (1685-1750),
Écrit entre 1732 et 1735,
Encre sur papier
© Staatsbibliothek zu Berlin - Preußischer Kulturbesitz - Musikabteilung / Wikimedia

Autographe du Magnificat en Ré Majeur, BWV 243. Première page du premier mouvement "Coro",
Composé par Johannn Sebastian Bach (1685-1750),
Écrit entre 1732 et 1735,
Encre sur papier
© Staatsbibliothek zu Berlin - Preußischer Kulturbesitz - Musikabteilung / Wikimedia

Évangile du 31 mai 2022

Mon âme proclame la grandeur du Seigneur.

Luc 1:39-56

Marie se mit en route et se rendit aussi vite qu'elle le put dans une ville de la montagne de Juda. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Elisabeth. Dès qu'Elisabeth entendit la salutation de Marie, l'enfant bondit dans son sein et Elisabeth fut remplie du Saint-Esprit. Elle poussa un grand cri et dit : "De toutes les femmes, tu es la plus bénie, et le fruit de tes entrailles est béni. Pourquoi devrais-je être honorée par la visite de la mère de mon Seigneur ? Car dès que ta salutation est parvenue à mes oreilles, l'enfant dans mon sein a sauté de joie. Oui, bienheureuse celle qui a cru à l'accomplissement de la promesse que le Seigneur lui avait faite.

Et Marie a dit :

Mon âme proclame la grandeur du Seigneur.

et mon esprit exulte en Dieu mon sauveur ;

parce qu'il a regardé sa modeste servante.

Oui, à partir de ce jour, toutes les générations m'appelleront béni,

car le Tout-Puissant a fait de grandes choses pour moi.

Saint est son nom,

et sa miséricorde s'étend d'âge en âge pour ceux qui le craignent.

Il a montré la puissance de son bras,

il a mis en déroute les fiers-à-bras.

Il a fait tomber les princes de leurs trônes et a élevé les humbles.

Il a rempli de bonnes choses les affamés, il a renvoyé les riches à vide.

Il est venu au secours d'Israël, son serviteur, attentif à sa miséricorde.

- selon la promesse qu'il a faite à nos ancêtres -

de sa miséricorde envers Abraham et ses descendants pour toujours.

 

Marie est restée chez Élisabeth environ trois mois, puis elle est rentrée chez elle.

Réflexion sur le manuscrit musical

L'œuvre d'art d'aujourd'hui est un manuscrit de Johann Sebastian Bach. Il s'agit de sa première grande composition liturgique basée sur un texte latin : une mise en musique du cantique biblique du Magnificat (réf. Bach 243), tel que rapporté dans notre lecture de l'Évangile aujourd'hui. Elle est écrite pour cinq parties vocales (deux sopranos, alto, ténor et basse), et un orchestre baroque comprenant des trompettes et des timbales. Le Magnificat est le plus long discours de Marie enregistré dans la Révélation divine, et se prête admirablement à une mise en musique. Le cœur de Marie est montré dans cette belle prière, et la musique peut nous aider à entrer dans sa profonde adoration de Dieu et à apprécier la mission qu'il lui a confiée.

 

La lecture d'aujourd'hui est un beau passage d'Évangile, car nous participons pleinement à la conversation entre Marie et Élisabeth. Cette dernière loue Marie non pas parce qu'elle est enceinte, mais parce qu'elle a foi dans les paroles de l'ange et accepte l'appel de Dieu. Marie est l'exemple même du "oui" à Dieu. Elle a fait pleinement confiance à Dieu et l'a laissé faire son œuvre en elle. Plus loin dans notre passage, nous écoutons la belle prière du Magnificat de Marie, où nous voyons cette acceptation de son appel en action. Elle l'accepte avec joie, enthousiasme et espoir. Pendant la prière du soir, nous disons le Magnificat chaque jour. Ce faisant, nous partageons la confiance et la générosité d'esprit de Marie. Chaque fois que nous prononçons ou chantons ces mots, nous pouvons nous aussi répondre à l'appel de Dieu par un "oui" exalté.

Partager cette lecture de l'Évangile

Avez-vous aimé cette lecture de l'Évangile et cette réflexion artistique ?

Participez à la discussion sur cette œuvre d'art et la lecture de l'Évangile.

S'abonner à
Notifier de
4 Commentaires
Feedbacks de Inline
Voir tous les commentaires
Charles Marriott
Membre
Charles Marriott(@chazbo)
il y a 6 mois

Bach lui-même est un excellent exemple de la manière dont Dieu illumine notre monde.

Patricia O'Brien
Membre
Patricia O'Brien(@marispiper)
il y a 6 mois
Répondre à  Charles Marriott

Tout à fait d'accord, Chazbo ! Fabuleux de voir ce manuscrit - toutes ces parties ?

Andy Stoker
Membre
Andy Stoker(@rufustfirefly)
il y a 6 mois

"... il a mis en déroute les cœurs orgueilleux. Il a renversé les princes de leurs trônes et élevé les humbles. Il a rassasié de biens les affamés et renvoyé les riches à vide." Si l'Église a besoin d'un rappel de ce qu'elle doit faire et de comment elle doit le faire, Marie peut l'aider.

Charles Marriott
Membre
Charles Marriott(@chazbo)
il y a 6 mois
Répondre à  Andy Stoker

Bien dit Andy !

Lectures en rapport avec Luc 1:39-56

19 décembre 2019

Luc 1:5-25

L'ange, Zacharie et Elisabeth

16 août 2020

Luc 1:39-56

Le Tout-Puissant a fait de grandes choses pour moi.

31 mai 2019

Luc 1 : 39-56

Béni soit le fruit de tes entrailles

21 décembre 2021

Luc 1:39-45

L'enfant dans mon ventre a sauté de joie".

Rejoignez notre communauté

En plus de recevoir notre lecture quotidienne de l'Évangile et notre réflexion sur l'art, l'inscription à un abonnement gratuit vous permet de.. : 

La mission de Christian Art est de proposer chaque jour une lecture de l'Évangile associée à une œuvre d'art correspondante et à une courte réflexion. Notre objectif est d'aider les gens à se rapprocher de Dieu grâce à l'association magnifique de l'art et de la foi chrétienne.

CONNECTEZ-VOUS AVEC NOUS

Rejoignez plus de 40 000 personnes qui reçoivent chaque jour notre lecture de l'Évangile et notre réflexion artistique.

Skip to content