Saint Luc dessinant la Vierge,
Peinture de Rogier van der Weyden (1399-1464),
Peint vers 1445,
Huile sur panneau
Musée d'État de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg

Saint Luc dessinant la Vierge,
Peinture de Rogier van der Weyden (1399-1464),
Peint vers 1445,
Huile sur panneau
Musée d'État de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg

Évangile du 18 octobre 2023

La fête de Saint Luc l'Évangéliste

Luc 10:1-9

Le Seigneur en désigna soixante-douze autres et les envoya devant lui, par deux, dans toutes les villes et tous les lieux qu'il devait lui-même visiter. Il leur dit : "La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux ; demandez donc au maître de la moisson d'envoyer des ouvriers à sa moisson. Commencez maintenant, mais n'oubliez pas que je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups. Ne portez pas de sac à main, pas de sac à dos, pas de sandales. Ne saluez personne sur la route. Quelle que soit la maison dans laquelle vous entrez, que vos premiers mots soient : "Paix à cette maison !" Et si un homme de paix y habite, votre paix ira se reposer sur lui ; sinon, elle vous reviendra. Restez dans la même maison, en prenant ce qu'on vous offre comme nourriture et comme boisson, car l'ouvrier mérite son salaire ; ne passez pas de maison en maison. Si tu entres dans une ville où l'on te souhaite la bienvenue, mange ce que l'on te propose. Guérissez ceux qui y sont malades, et dites : "Le royaume de Dieu est tout proche de vous."''

Réflexion sur le tableau

Nous célébrons aujourd'hui la fête de saint Luc. Luc a écrit deux grandes parties de notre Bible : d'abord son Évangile, où il raconte la vie de Jésus, puis les Actes des Apôtres, où il raconte la vie de l'Église primitive. Luc, peut-être plus que tout autre auteur du Nouveau Testament, nous montre la belle continuité entre la vie de Jésus et celle de l'Église primitive.

La lecture de l'Évangile nous raconte comment Jésus a envoyé soixante-douze disciples il y a deux mille ans. Aujourd'hui, Luc nous incite à penser à tous ces disciples qui nous ont précédés et à essayer de puiser de la force dans leur foi. Nous partageons encore aujourd'hui leur mission !

L'évangile de Luc pourrait facilement être décrit comme l'évangile de la miséricorde. Luc dépeint Jésus comme le visage de la miséricorde de Dieu, ce qui est également l'une des façons préférées du pape François de se référer à Jésus : le Fils de Dieu, le Père miséricordieux. Certains des passages les plus mémorables de la miséricorde se trouvent uniquement dans l'évangile de Luc, comme l'histoire de la femme pécheresse qui oint les pieds de Jésus, la parabole du fils prodigue, la parabole du pharisien et du collecteur d'impôts, la rencontre entre Jésus et Zachée, et le dialogue entre le bon larron et Jésus sur la croix. C'est surtout dans Luc que Jésus est présenté comme le révélateur de l'amour hospitalier de Dieu à l'égard de l'homme brisé.

Notre tableau de Rogier Van der Weyden représente saint Luc dessinant la Vierge qui tient l'enfant Jésus dans ses bras. Au cours du Moyen-Âge, saint Luc s'est attiré les faveurs de la dévotion en tant que saint patron des artistes. Bien qu'il n'existe aucun document attestant que saint Luc ait réellement peint la Vierge Marie, il s'agit néanmoins d'un portrait tendre et intime de l'évangéliste et de la Vierge. À l'arrière-plan, on peut voir les parents de Marie, Joachim et Anne. L'évangéliste, qui aurait pratiqué la médecine, est représenté habillé comme un médecin flamand. Le trône, qui évoque le futur statut de reine du ciel de la Vierge, est décoré des figures sculptées d'Adam et d'Ève. Le respect tremblant de Luc lorsqu'il dessine la Vierge est tangible.

Partager cette lecture de l'Évangile

Avez-vous aimé cette lecture de l'Évangile et cette réflexion artistique ?

Participez à la discussion sur cette œuvre d'art et la lecture de l'Évangile.

Subscribe
Notify of
31 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Will Howard
Membre
Will Howard(@fr-will)
il y a 4 mois

"Ohh, oh ... maintenant aussi mon cœur proclame la grandeur du Seigneur ... mon esprit s'élève, voire s'exalte en Dieu mon Sauveur".

C'est du moins ce que Van der Weyden semble avoir voulu peindre sur le visage de l'évangéliste d'aujourd'hui. Et y a-t-il quelque chose de plus sublime dans sa bassesse que l'image d'une mère qui allaite, surtout lorsque l'enfant au sein n'est autre que le créateur de tout ce qui est - celui qui s'est rendu si vulnérable, si intimement "proche de nous".

Et il y a tant de signification à relier à cette grande fête de saint Luc ! Cette fête tombe à point nommé aujourd'hui, après la journée de jeûne et de prière convoquée hier par le patriarche Pizzaballa de Jérusalem. L'Église est un peuple de sacs et de cendres, et lorsqu'il est temps de célébrer, NOUS CÉLÉBRONS - en particulier, face à la guerre et à la grande trahison.

Je crois que c'est la deuxième "Notre-Dame de La Leche" apportée par le Père P. la semaine dernière. Permettez-moi d'évoquer un peu l'héritage "ancien" américain. Contrairement à l'Europe, il est difficile pour nous de remonter jusqu'à 450 ans en arrière. C'est pourquoi, l'année dernière, en me rendant à West Palm Beach, en Floride, j'ai voulu visiter les racines de la foi chrétienne sur ces côtes (les catholiques étaient là avant les puritains - ce qui semble être une nouvelle pour tout le monde). Et qu'ai-je trouvé dans la ville patrimoniale de St. Augustine, en Floride, si ce n'est le "Sanctuaire national de Notre-Dame de La Leche", avec une TRÈS BELLE statue - facilement consultable en ligne. Encore une fois, quelle merveille de "bassesse" annonçant la civilisation du nouveau monde occidental... l'Amérique, "terre de liberté" !

La juxtaposition des saints Joachim et Anne dans le tableau est loin d'être anodine. L'eau représentant toujours les "nouveaux départs", le couple juif âgé semble - comme tous les grands-parents - s'émerveiller devant la perspective d'un nouvel espoir qui s'est ouvert avec la naissance de leur petit-enfant. Joachim rêve-t-il : "... peut-être qu'un jour il naviguera sur ce grand fleuve vers de nouveaux mondes, Anny !" Et c'est ce qu'il a fait à travers les âges grâce à des évangélistes comme saint Luc.

Il est intéressant de noter qu'en 1565, c'est avec la "vénération de la croix" que le général Pedro Menéndez de Aviles a initié la première messe en Amérique, qui est commémorée/célébrée par une croix de 208 pieds qui se dresse ici aujourd'hui. Tels sont les signes qui proclament simultanément une telle humilité et une telle grandeur : "Le royaume de Dieu est tout proche de vous.

Chazbo M
Membre
Chazbo M(@chazbo)
il y a 4 mois
Répondre à  Will Howard

Encore une fois très intéressant mon Père. Je me suis toujours demandé si la ville de Tolède, qui est située sur l'un des grands lacs, avait été fondée par un Espagnol ?
Les puritains ont commencé la colonisation anglo-saxonne de l'Amérique, tandis que les Espagnols et les Portugais se sont emparés de la partie sud de l'Amérique du Nord et de l'ensemble du continent sud-américain. Finalement, les Espagnols ont été chassés du nord. Un peu comme les Palestiniens ont été chassés de la Palestine, mais il est temps d'en finir. Quel que soit l'endroit où l'on vit aujourd'hui, quelqu'un d'autre y a vécu avant. Randonnée aléatoire !
Je ne sais pas ce que je ferais sans ma foi. Je la suivrais même si je ne croyais plus en un Créateur.......😯

Noelle Clemens
Membre
Noelle Clemens(@jeanne)
il y a 4 mois
Répondre à  Chazbo M

Selon le professeur Google, 12,5% des États-Unis sont hispanophones, et environ 15 millions ont l'espagnol comme deuxième langue.

Ver de prière
Ver de prière
il y a 4 mois

.

Last edited 4 months ago by Prayer Worm
Chazbo M
Membre
Chazbo M(@chazbo)
il y a 4 mois
Répondre à  Ver de prière

Un point final ! Très significatif... !

Noelle Clemens
Membre
Noelle Clemens(@jeanne)
il y a 4 mois

La plupart du temps, nous sommes dans la banalité, mais ici, à CA, nous recevons des doses quotidiennes d'inspiration ! J'adore ce tableau, il y a tellement de choses qui se passent : VdW semble montrer la merveilleuse "nouvelle" astuce de la perspective ; le dessin sur le mur derrière la Vierge est un tour de force ; Saint Luc est un magnifique portrait d'un homme travaillant et adorant en même temps ; les vêtements sont, comme toujours avec VdW, somptueux ; et le bœuf de Saint Luc regarde timidement à partir d'une écurie placée de façon improbable en bas à droite ! (Je dois admettre que l'enfant Jésus me laisse un peu perplexe - il a l'air plutôt en détresse, avec ses bras et ses jambes qui vacillent).
Si quelqu'un a la chance d'aller à Madrid, la VdW de la Descente de Croix (Desprendimiento) au Prado vous fera franchement tomber des nues ! - Il y a beaucoup d'autres peintures fantastiques au Prado.
L'Évangile de la miséricorde - quelle belle description ! La miséricorde est-elle une compréhension aimante qui tempère le jugement ? Dans une légère tangente, il m'arrive d'être un peu impatiente avec mon mari, qui a des problèmes de mémoire. Seigneur, aidez-moi à être plus compréhensive aujourd'hui, et chaque jour. 🙏

Nik
Membre
Nik(@nik)
il y a 4 mois
Répondre à  Noelle Clemens

Merci beaucoup de vous être inspiré de ce qui s'est passé en ce début d'année. Une histoire d'amour et de joie. Le meilleur pour votre enfant.
Merci au Père Patrick pour sa très belle visite à l'occasion de cette journée.

Dernière modification il y a 4 mois par Nik
Noelle Clemens
Membre
Noelle Clemens(@jeanne)
il y a 4 mois
Répondre à  Nik

Merci beaucoup, Nik, et "alles van die beste". (Afrikaans)

Chazbo M
Membre
Chazbo M(@chazbo)
il y a 4 mois
Répondre à  Noelle Clemens

Bien décrit, Noëlle. Je crois que les artistes de cette partie du monde étaient très forts en matière de paysages. L'excellente perspective signifie que nous sommes en présence d'une peinture de la Renaissance. Nous avons quitté le médiéval/gothique. C'est bien cela ? J'adore les petits bonshommes assis et observant sur la gauche 😊.
Est-ce que quelqu'un est d'accord pour dire que voir ces peintures religieuses quand on a soi-même la foi rend l'expérience plus riche ? Je veux dire qu'il n'est pas nécessaire d'avoir la foi pour apprécier cette peinture.....

Noelle Clemens
Membre
Noelle Clemens(@jeanne)
il y a 4 mois
Répondre à  Chazbo M

Puis-je oser dire que c'est comme voir des membres vénérés de la famille....

Mark Crain
Membre
Mark Crain(@mark_crain)
il y a 4 mois
Répondre à  Noelle Clemens

Noelle, vous avez le sens du détail ! Je vous remercie.

Noelle Clemens
Membre
Noelle Clemens(@jeanne)
il y a 4 mois
Répondre à  Mark Crain

C'est très gentil, Mark. Je vous souhaite bonne chance.

Niobe Hunter
Membre
Niobe Hunter(@niobe)
il y a 4 mois

Les tableaux de cette période sont tellement riches en détails "contemporains" ! Il serait impossible de confondre le paysage urbain ici avec celui d'un autre pays que les Pays-Bas, il est très différent des arrière-plans italiens. Très utile pour les historiens laïques, ainsi que pour les observateurs plus respectueux.

Je pense que S.Luke dessine à la pointe d'argent (un stylet en métal souple sur un fond préparé), une technique dont j'avais entendu parler mais que je n'avais jamais vue. Cette technique était populaire à cette époque, Van Eyck avait appris à l'utiliser par son père, mais elle est passée de mode plus tard, peut-être lorsque le dessin est devenu plus impressionniste ?

Merci F.Patrick pour ces lectures quotidiennes, nourriture pour l'esprit et l'âme.

Noelle Clemens
Membre
Noelle Clemens(@jeanne)
il y a 4 mois
Répondre à  Niobe Hunter

Intéressant sur le point d'argent, Niobe, merci pour cela.

Patrick Gloyens
Membre
Patrick Gloyens(@patrick-gloyens)
il y a 4 mois

La peinture originale de saint Luc aurait été conservée dans le monastère d'Hodegron à Byzance et aurait disparu, bien qu'une tradition veuille qu'il s'agisse de la fabuleuse icône qui se trouve à Vladimir en Russie.
Deux autres tableaux prétendument réalisés par saint Luc ont été découverts par l'impératrice Hélène et sont toujours visibles.

Patricia O'Brien
Membre
Patricia O'Brien(@marispiper)
il y a 4 mois
Répondre à  Patrick Gloyens

Eh bien, merci Patrick. C'est un extrait très intéressant. Bonjour à vous.

Chazbo M
Membre
Chazbo M(@chazbo)
il y a 4 mois
Répondre à  Patrick Gloyens

Patrick - Où peut-on voir les deux autres tableaux que vous mentionnez ?

Nik
Membre
Nik(@nik)
il y a 4 mois
Répondre à  Chazbo M

J'ai également été très satisfait. Visites guidées. Museum of Fine Arts à Boston (voir en ligne avec commentaire) et Alte Pinakothek à Munich. Nous avons été très impressionnés. Merci beaucoup à vous, aux deux Patrick et à Chazbo.

Dernière modification il y a 4 mois par Nik
Patrick Gloyens
Membre
Patrick Gloyens(@patrick-gloyens)
il y a 4 mois
Répondre à  Chazbo M

Les deux autres icônes se trouvent à Jasna Gora en Pologne et à Sainte-Marie-Majeure à Rome.

Nik
Membre
Nik(@nik)
il y a 4 mois
Répondre à  Patrick Gloyens

Merci beaucoup. Les deux sites web ont été consultés. Mooi you tube filmpje over de restauratie v d icoon in Rome. Merci beaucoup !

Nik
Membre
Nik(@nik)
il y a 4 mois
Répondre à  Patrick Gloyens

Désolé. Je suis désolé. Origineel et kopies. Je n'ai rien trouvé à redire sur les œuvres de Saint-Lucas lui-même. Enkel 'legende' ...

Thimas@
Membre
Thimas@(@thimas)
il y a 4 mois

L'insaisissable royaume de Dieu. Il est tellement intangible, mais il était proche de ces disciples.

" Luc présente Jésus comme le visage de la miséricorde de Dieu"

Pour souligner cela, le dernier paragraphe de Luc 10 est habilement omis dans la mesure où si quelqu'un n'accepte pas la prédication des disciples :

"En vérité, je vous le dis, au jour du jugement, le pays de Sodome et de Gomorrhe sera mieux traité que cette ville-là.

Cela ne semble pas très miséricordieux ! Cependant, je pense que c'est l'évangélisation de l'époque qui parle ainsi.

Patricia O'Brien
Membre
Patricia O'Brien(@marispiper)
il y a 4 mois
Répondre à  Thimas@

Oui, il est très tentant de modifier les paroles du Christ ou, à tout le moins, de se concentrer sur les passages que nous trouvons réconfortants ou, si j'ose dire, agréables...
C'est pourquoi je pense que toutes les paroles de Jésus sont en fait difficiles - que ce soit pour les comprendre, les intégrer ou les suivre.
Bonjour Thimas.

Noelle Clemens
Membre
Noelle Clemens(@jeanne)
il y a 4 mois
Répondre à  Patricia O'Brien

Très bonne remarque, Patricia.

Graham B.
Membre
Graham B.(@barsbee)
il y a 4 mois

Bonjour Chazbo, la banalité c'est bien parfois. Je fais souvent beaucoup de banal donc ça doit être un don 😃.

Chazbo M
Membre
Chazbo M(@chazbo)
il y a 4 mois

Quelle peinture absolument magnifique ! J'aurais aimé pouvoir le voir lorsque nous avons passé notre très bref séjour à l'Ermitage. Je l'ai déjà dit, mais il est extraordinaire de voir combien de grands artistes sont nés dans les Pays-Bas.
L'idée d'évangéliser dans ce monde moderne est très difficile. Les seules personnes que l'on voit le faire sont les représentants des églises évangéliques qui parlent au coin des rues et les Témoins de Jéhovah. Ils ne semblent pas attirer beaucoup d'auditeurs.
J'ai discuté une fois avec un missionnaire mormon dans la rue, nous avons une église mormone près de chez nous, et il était très charmant. Je n'ai jamais vu de service à l'église, ce qui est bien spécifié. J'y vais pour faire mon don de sang mais on ne me sert pas de thé après ! Chocolat chaud ou courge.
Pensées matinales d'une nature assez banale 🤨

Patricia O'Brien
Membre
Patricia O'Brien(@marispiper)
il y a 4 mois
Répondre à  Chazbo M

Je suis d'accord - c'est une peinture magnifique de l'un de mes artistes flamands préférés. Avez-vous vu sa Déposition au Prado ? C'est magnifique.
Il y a quelques semaines, nous avons eu une mission menée par la communauté de Sion. Ils étaient très évangéliques et très bruyants ! Leur message était excellent, mais j'ai trouvé les moyens assez rebutants. Je n'aime pas non plus les guitares folkloriques et c'était comme ça. Je suis un vieux de la vieille...

Noelle Clemens
Membre
Noelle Clemens(@jeanne)
il y a 4 mois
Répondre à  Patricia O'Brien

Coïncidence Patricia, nous avons tous les deux mentionné la Déposition au Prado ! Je suis d'accord avec toi sur le bruit, j'y suis allergique, même le tri des couverts me fait vibrer les oreilles...

Polly French
Membre
Polly French(@pauline)
il y a 4 mois
Répondre à  Noelle Clemens

Je suis aussi d'accord avec vous, mesdames. Je trouve le bruit très dérangeant ! Ce n'est pas nécessaire !

Noelle Clemens
Membre
Noelle Clemens(@jeanne)
il y a 4 mois
Répondre à  Polly French

Absolument, Polly 🌻

Chazbo M
Membre
Chazbo M(@chazbo)
il y a 4 mois
Répondre à  Patricia O'Brien

Notre PP est d'un tempérament conservateur et je ne pense pas qu'il inviterait ces gars de Sion. Très honnêtement, les choses se passent très bien dans notre paroisse et je dirais que leurs services sont plus urgents ailleurs.

Lectures en rapport avec Luc 10:1-9

6 octobre 2020

Luc 10:38-42

Marthe travaille, Marie écoute

3 octobre 2020

Luc 10:17-24

J'ai vu Satan tomber du ciel comme un éclair.

5 octobre 2021

Luc 10:38-42

Marthe travaille, Marie écoute

4 octobre 2019

Luc 10 : 13-16

Fête de Saint François d'Assise

Rejoignez notre communauté

En plus de recevoir notre lecture quotidienne de l'Évangile et notre réflexion sur l'art, l'inscription à un abonnement gratuit vous permet de.. : 

La mission de Christian Art est de proposer chaque jour une lecture de l'Évangile associée à une œuvre d'art correspondante et à une courte réflexion. Notre objectif est d'aider les gens à se rapprocher de Dieu grâce à l'association magnifique de l'art et de la foi chrétienne.

CONNECTEZ-VOUS AVEC NOUS

Rejoignez les 70 000 personnes qui reçoivent chaque jour notre lecture de l'Évangile et notre réflexion sur l'art.

Aller au contenu principal