L'âme déçue,
Peinture de Ferdinand Hodler (1853-1918),
Peint en 1892,
Huile sur toile
© Alamy

L'âme déçue,
Peinture de Ferdinand Hodler (1853-1918),
Peint en 1892,
Huile sur toile
© Alamy

Évangile du 30 septembre 2022

Hélas pour vous, Chorazin ! Hélas pour toi, Bethsaïda

Luc 10:13-16

Jésus disait à ses disciples :

"Hélas pour vous, Chorazin ! Hélas pour toi, Bethsaïda! Car si les miracles faits en vous avaient été faits à Tyr et à Sidon, il y a longtemps qu'elles se seraient repenties, assises dans le sac et la cendre. Et pourtant, Tyr et Sidon ne subiront pas le même sort que vous au Jugement. Quant à toi, Capharnaüm, voulais-tu être élevé jusqu'au ciel ? Tu seras précipitée en enfer.

Celui qui vous écoute m'écoute ; celui qui vous rejette me rejette, et celui qui me rejette rejette celui qui m'a envoyé".

Réflexion sur le tableau

Notre lecture de l'Évangile d'aujourd'hui décrit la réaction de Jésus face à un manque de foi dans des endroits où il s'attendait à voir une grande foi. Jésus s'était rendu dans les villes de Galilée où il avait accompli la plupart de ses guérisons et miracles. Les noms de trois d'entre elles sont mentionnés dans notre courte lecture : Capharnaüm est l'endroit où Jésus a souvent prêché ; Bethsaïda était la maison de certains de ses disciples, comme Pierre et André, Jacques et Jean ; Chorazin, proche de Capharnaüm, n'est mentionnée nulle part ailleurs dans l'Évangile. Jésus est déçu par le manque de foi des habitants de ces lieux. Il dit qu'ils ne valaient pas mieux que les villes païennes de Tyr et de Sidon. Alors que Jésus a exprimé sa déception dans des endroits où il se serait attendu à voir de bonnes manifestations de foi, il a souvent été confronté à la foi étonnante de personnes totalement inattendues. Pensez, par exemple, au centurion romain, à la femme syro-phénicienne ou à la Samaritaine, tous "païens" mais faisant preuve d'une grande foi.

Nous connaissons tous des déceptions et des surprises au cours de nos voyages. La lecture d'aujourd'hui montre que les déceptions ont également fait partie intégrante du ministère de Jésus. Quelle que soit la façon dont nous planifions notre vie, nous aurons des déceptions, mais aussi de belles surprises qui nous rendront peut-être encore plus heureux que nous ne l'avions prévu. Afin de ne pas être trop déçus par la vie, nous devrions peut-être aller de l'avant avec moins d'attentes, mais en croyant davantage que tout le monde peut être ramené à la foi.

Notre tableau de 1892 de Ferdinand Hodler intitulé L'âme déçue transmet ce sentiment de déception, de chagrin et de mélancolie. Peint vers la fin du XIXe siècle, il illustre très bien l'anxiété de la fin du siècle dernier : l'incertitude quant à l'avenir et à ce que le siècle suivant pourrait réserver. Nous voyons un homme aux pieds nus, marqué par les intempéries, qui regarde fixement vers le bas. Nous ne voyons pas l'expression de son visage, mais son corps en dit long. La partie supérieure du corps, à moitié nue et émaciée, nous met mal à l'aise en tant que spectateur. Si nous voyions un tel homme assis sur un banc dans la vraie vie, irions-nous vers lui pour lui parler ?...

Partager cette lecture de l'Évangile

Avez-vous aimé cette lecture de l'Évangile et cette réflexion artistique ?

Participez à la discussion sur cette œuvre d'art et la lecture de l'Évangile.

Subscribe
Notify of
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Patricia O'Brien
Membre
Patricia O'Brien(@marispiper)
il y a 2 mois

La peinture d'aujourd'hui est si poignante. C'est magnifique.
Les paroles de Jésus le sont tout autant - Il a montré beaucoup d'amour dans son ministère à ces gens, et cela lui a fait mal quand il a été rejeté. Ils ne comprenaient pas grand-chose - mais nous sommes toujours un peu comme ça...

Lectures en rapport avec Luc 10:13-16

8 octobre 2019

Luc 10 : 38-42

Marthe travaille et Marie écoute

3 juillet 2022

Luc 10:1-12, 17-20

Seigneur, même les démons se soumettent à nous quand nous utilisons...

3 octobre 2022

Luc 10:25-37

La parabole du bon Samaritain

3 décembre 2019

Luc 10:21-24

Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez

Rejoignez notre communauté

En plus de recevoir notre lecture quotidienne de l'Évangile et notre réflexion sur l'art, l'inscription à un abonnement gratuit vous permet de.. : 

La mission de Christian Art est de proposer chaque jour une lecture de l'Évangile associée à une œuvre d'art correspondante et à une courte réflexion. Notre objectif est d'aider les gens à se rapprocher de Dieu grâce à l'association magnifique de l'art et de la foi chrétienne.

CONNECTEZ-VOUS AVEC NOUS

Rejoignez plus de 40 000 personnes qui reçoivent chaque jour notre lecture de l'Évangile et notre réflexion artistique.

Aller au contenu principal