Tapisserie Millefleurs avec oiseaux et animaux,
Tissage flamand, laine et soie,
Tissé vers 1530-1545
© The Minneapolis Institute of Art, USA

Tapisserie Millefleurs avec oiseaux et animaux,
Tissage flamand, laine et soie,
Tissé vers 1530-1545
© The Minneapolis Institute of Art, USA

Évangile du 20 octobre 2023

Pas un seul moineau n'est oublié aux yeux de Dieu.

Luc 12:1-7

Les gens s'étaient rassemblés par milliers, si bien qu'ils se piétinaient les uns les autres. Et Jésus se mit à parler, tout d'abord à ses disciples. Prenez garde au levain des pharisiens, c'est-à-dire à leur hypocrisie. Tout ce qui est maintenant couvert sera découvert, et tout ce qui est maintenant caché sera clarifié. C'est pourquoi ce que vous avez dit dans l'obscurité sera entendu en plein jour, et ce que vous avez murmuré dans les lieux cachés sera proclamé sur les toits.

A vous, mes amis, je dis : "N'ayez pas peur de ceux qui tuent le corps et qui, ensuite, ne peuvent plus rien faire : Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui, après cela, ne peuvent plus rien faire. Je vais vous dire qui vous devez craindre : craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir de jeter en enfer. Oui, je vous le dis, craignez-le. Ne pouvez-vous pas acheter cinq moineaux pour deux sous ? Et pourtant, aucun n'est oublié aux yeux de Dieu. Chaque cheveu de ta tête a été compté. Il n'y a pas lieu d'avoir peur : tu vaux plus que des centaines de moineaux.

Réflexion sur la tapisserie des mille-fleurs

Si la lecture de l'Évangile d'aujourd'hui donne à réfléchir et aborde à nouveau l'hypocrisie que Jésus condamne si sévèrement, elle est aussi d'une grande beauté. Jésus dit à chacun d'entre nous à quel point nous sommes significatifs et importants pour Dieu. Si chaque petit moineau est important aux yeux de Dieu, alors nous sommes certainement importants et significatifs pour lui.

Dieu n'a pas besoin de nous. Il n'a besoin de rien ni de personne. Dieu se suffit à lui-même. Mais c'est là que réside la valeur la plus profonde de son amour pour nous : il nous a créés par pur amour, et non par besoin. Cela ne signifie pas qu'il a créé les hommes et les femmes parce qu'il se sentait seul au Paradis et qu'il avait besoin de compagnie. Non. Mais, nous faire Nous avons besoin de lui et nous sommes dépendants de lui. Et comment savons-nous en fin de compte qu'il nous aime en premier lieu ? Parce qu'il a envoyé son Fils, qui a donné sa vie pour nous... Telle est l'essence de notre foi, telle qu'elle est exprimée dans la lecture d'aujourd'hui.

Nous ne savons pas pourquoi Dieu a créé chacun d'entre nous. Tout ce que nous savons, c'est que nous sommes tous des fils tissés ensemble dans une tapisserie que Dieu a créée. C'est pourquoi l'objet d'aujourd'hui est une tapisserie flamande du XVIe siècle, avec des moineaux, des oiseaux, des animaux, des fleurs, chaque fil jouant son rôle pour créer l'image d'ensemble....

Les tapisseries Millefleurs sont des tapisseries qui représentent de nombreuses petites fleurs et plantes différentes, généralement sur un fond vert. Ces tapisseries ont généralement été réalisées à la fin du Moyen Âge et au début de la Renaissance, entre 1400 et 1550 environ. Dans notre tapisserie, nous voyons des animaux communs tels que des cerfs et des lapins, ainsi que des créatures exotiques comme le lion, le léopard et la licorne. Ces animaux sont à la fois symboliques et décoratifs. La licorne, par exemple, représente la Vierge Marie (symbole de la pureté et de la grâce, qui ne peut être capturée que par une vierge). Les trois massifs de rosiers formant un triangle évoquent la Trinité, tandis que le chien aboyeur (en bas à gauche) et le faucon sauvage (en haut à droite) représentent le Diable qui cherche à semer le trouble.

 

 

Partager cette lecture de l'Évangile

Avez-vous aimé cette lecture de l'Évangile et cette réflexion artistique ?

Participez à la discussion sur cette œuvre d'art et la lecture de l'Évangile.

Subscribe
Notify of
43 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Carol Heise
Membre
Carol Heise
il y a 7 mois

Cela me rappelle la fois, il y a environ dix ans, où je suis devenue une fauconnière malgré moi. Ma fille et moi avons trouvé un faucon dans son garage un après-midi. Il ne pouvait pas voler et semblait être un jeune mâle. Nous l'avons mis dans une boîte en carton et je l'ai ramené à la maison pour le mettre dans une grande cage. Mon mari l'a appelé Félix. Je me suis demandé si j'étais vraiment folle... Que dois-je donner à manger à cet animal ? Je m'y connaissais en faucons et je suis allée au magasin d'alimentation du quartier à la recherche d'une "proie vivante". Felix ne s'est pas montré intéressé par le fait de tuer et de manger la proie lui-même. Au bout d'un jour et demi, je savais ce qu'il fallait faire. J'ai installé une table dans la cour arrière et j'ai décapité la petite créature du magasin d'alimentation et je l'ai mise dans la cage de Felix. Il l'a dévorée. Il semblait l'adorer. Pendant les deux semaines suivantes, j'ai nettoyé le magasin d'alimentation de toutes les petites créatures qu'il avait... souris, rats, bébés poulets, bébés canards, et même des bébés cailles, que j'ai eu honte de tuer. C'était un travail épouvantable, mais je devais le faire. Je m'étais convaincu que mon destin était de prendre soin de cet oiseau. Je l'aimais beaucoup. Il avait l'air de bien m'aimer aussi. Il avait l'habitude de me saluer chaque matin lorsque je retirais le drap de sa cage dans ce petit sifflet si doux. Felix a grandi assez rapidement, il semblait très heureux, en bonne santé et parfaitement satisfait de dîner chaque jour dans une telle splendeur. Je savais qu'il était temps pour lui de partir "chercher et trouver". Nous avons sorti la cage dans la cour arrière et lui avons ouvert la porte. Nous avons la chance de vivre en banlieue, entourés de peu de voisins, au bord du plus beau pâturage de vaches de notre comté, à mes yeux en tout cas. Mère nature a pris le dessus, bien sûr ; il est resté dans cette cage pendant vingt minutes avant de s'envoler. Je l'ai regardé par la fenêtre de la cuisine, volant directement dans ce magnifique pâturage et atterrissant dans l'un des chênes qui s'y trouvaient. Bien sûr, j'étais très triste de le perdre et je me suis terriblement inquiétée pour lui au cours des jours qui ont suivi. Je n'aurais pas dû, car je l'ai vu plusieurs fois au cours des semaines suivantes, tournoyant au-dessus de ma tête lorsque j'étais dans la cour ou assis dans l'un de nos grands arbres. Il m'appelait toujours avec ce petit sifflement que je connaissais. Un jour, alors que je me rendais au travail, il s'est approché de la voiture et a volé juste à côté de ma fenêtre pendant que je conduisais. Depuis, nous avons eu la chance d'avoir de nombreux faucons dans notre cour et dans ce pâturage au fil des ans. La progéniture de Felix, j'espère. Je ne sais pas combien de temps vivent les faucons, mais aujourd'hui encore, je vois de temps en temps ce qui ressemble à un très vieux faucon, avec beaucoup de plumes blanches, assis dans l'un de nos arbres. Je ne l'oublierai jamais.

Chazbo M
Membre
Chazbo M
il y a 7 mois
Répondre à  Carol Heise

Mon Dieu ! Quelle histoire vivante ! Voyez-vous une signification transcendante dans votre histoire de faucon ou seulement un beau phénomène naturel auquel vous avez participé ?

Carol Heise
Membre
Carol Heise
il y a 7 mois
Répondre à  Chazbo M

Non, M. Chazbo... je ne vois aucune signification transcendante dans ce récit. Seulement qu'il est entièrement vrai et non embelli. Le seigneur m'a envoyé l'oiseau pour une raison ou une autre, ne serait-ce que pour peupler la région de faucons ? Il m'a envoyé beaucoup de beaux animaux au cours de ma vie, la plupart avec de bonnes histoires, mais certains aussi avec de mauvaises histoires. Felix était une bonne histoire avec un bon résultat. Je ne remets pas Dieu en question lorsque des choses comme celles-ci se produisent, je fais simplement ce qu'il me dit. Merci pour vos gentils compliments ce matin, mais je ne mérite aucune louange... louez plutôt le Seigneur, car un pécheur a été sauvé.

Thimas@
Membre
Thimas@
il y a 7 mois

" Je vais vous dire qui vous devez craindre : craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir de jeter en enfer. Oui, je vous le dis, craignez-le. "
Il doit s'agir d'une erreur de traduction. Personne qui t'aime ne veut te tuer et te jeter en enfer ? Je vais créer des êtres humains mais ayez peur, ayez très peur.

Chazbo M
Membre
Chazbo M
il y a 7 mois
Répondre à  Thimas@

Thimas - Je pense que vous analysez trop....

Thimas@
Membre
Thimas@
il y a 7 mois
Répondre à  Chazbo M

J'ai lu les mots.

Elvira
Membre
Elvira
il y a 7 mois

Bonne journée
La souffrance ne peut pas nous faire douter de l'attachement au Royaume de Dieu. Le fondement de tout cela est la confiance qui naît du fait de savoir que nous sommes dans les mains de Dieu, notre père, comme les gorilles. Nous avons confiance en un Dieu qui s'occupe de nous avec amour. Dios nos ha creado para vivir la vida en plenitud. ¡No tengamos miedo !

Chazbo M
Membre
Chazbo M
il y a 7 mois

Ce matin, j'ai attrapé le larbin de ce matin, le roi...
dom du dauphin de la lumière du jour, du faucon pommelé de l'aube, dans sa chevauchée
De la plaine qui s'étend sous lui, de l'air régulier, et de l'enjambement
Là-haut, comme il s'est élancé sur les rênes d'une aile de jupon
Dans son extase ! puis en avant, en avant, en avant, en avant, en avant, en avant, en avant, en avant, en avant, en avant, en avant, en avant,
Comme le talon d'un patin sur un virage à l'arc : la poussée et le glissement
Le grand vent s'est envolé. Mon cœur se cache
Agité pour un oiseau, - l'accomplissement, la maîtrise de la chose !

Beauté brute et vaillance et action, oh, air, fierté, panache, ici
Bouclez ! Et le feu qui jaillira de toi alors, un milliard
Les temps racontés sont plus beaux, plus dangereux, ô mon chevalier !

Il n'y a rien d'étonnant à cela : shéer plód fait labourer sillion
Briller, et des braises bleues, ah ma chère,
tombent, s'emportent et entaillent le vermillon d'or.

Noelle Clemens
Membre
Noelle Clemens
il y a 7 mois
Répondre à  Chazbo M

5*

Lectures en rapport avec Luc 12:1-7

15 octobre 2022

Luc 12:8-12

Fête de Sainte Thérèse d'Ávila (1515-1582)

20 octobre 2020

Luc 12:36-38

Veillez à ce que vous soyez habillé pour l'action

19 octobre 2019

Luc 12 : 8-12

Celui qui se déclare ouvertement pour moi

23 octobre 2019

Luc 12 : 39-48

Si nous avions su à quelle heure le cambrioleur viendrait

Rejoignez notre communauté

En plus de recevoir notre lecture quotidienne de l'Évangile et notre réflexion sur l'art, l'inscription à un abonnement gratuit vous permet de.. : 

La mission de Christian Art est de proposer chaque jour une lecture de l'Évangile associée à une œuvre d'art correspondante et à une courte réflexion. Notre objectif est d'aider les gens à se rapprocher de Dieu grâce à l'association magnifique de l'art et de la foi chrétienne.

CONNECTEZ-VOUS AVEC NOUS

Rejoignez les 70 000 personnes qui reçoivent chaque jour notre lecture de l'Évangile et notre réflexion sur l'art.

Aller au contenu principal