Venez à moi,
Dessiné par Charles Bosseron Chambers (1882-1964),
Exécuté en 1928
Impression sur papier
Christian Art

Venez à moi,
Dessiné par Charles Bosseron Chambers (1882-1964),
Exécuté en 1928
Impression sur papier
Christian Art

Évangile du 7 septembre 2023

Ils ont tout laissé et l'ont suivi

Luc 5:1-11

Jésus se tenait un jour au bord du lac de Génésareth, la foule se pressant autour de lui pour écouter la parole de Dieu, lorsqu'il aperçut deux barques près de la rive. Les pêcheurs en étaient sortis et lavaient leurs filets. Il monta dans l'une des barques - c'était celle de Simon - et lui demanda de s'éloigner un peu du rivage. Puis il s'assit et, de la barque, il enseigna aux foules.

Lorsqu'il eut fini de parler, il dit à Simon : "Avance en eau profonde et tends tes filets pour la pêche. Maître, répondit Simon, nous avons travaillé toute la nuit et nous n'avons rien pris, mais si tu le dis, je viderai les filets". Ils firent alors signe à leurs compagnons, qui étaient dans l'autre barque, de venir les aider ; ils vinrent et remplirent les deux barques jusqu'à ce qu'elles coulent.

Voyant cela, Simon-Pierre tomba aux genoux de Jésus en disant : "Laisse-moi, Seigneur, je suis un homme pécheur". En effet, lui et tous ses compagnons étaient complètement bouleversés par la prise qu'ils avaient faite, de même que Jacques et Jean, fils de Zébédée, qui étaient les compagnons de Simon. Mais Jésus dit à Simon : "N'aie pas peur ; désormais, ce sont des hommes que tu prendras. Alors, ramenant leurs barques à terre, ils laissèrent tout et le suivirent.

Réflexion sur la gravure

Charles Bosseron Chambers était un illustrateur célèbre en Amérique dans la première moitié du 20e siècle. (Il est souvent considéré comme le Rockwell normal de l'art catholique). Ses illustrations vives et directes ont souvent été publiées dans la presse catholique. Son père, un capitaine irlandais de l'armée britannique, s'était converti au catholicisme, et Charles a donc été élevé dans un foyer catholique dévot. En 1916, Chambers déménage à New York et s'installe dans les Carnegie Studios, au Carnegie Hall, où il dispose d'un studio privé. Ce n'est pas un mauvais endroit pour un studio ! Entre 1920 et 1950, des millions de peintures religieuses de Chambers ont été reproduites sous forme d'estampes, de cartes saintes, de calendriers, de couvertures de magazines, etc. Ces reproductions lui ont apporté une reconnaissance nationale et une source régulière de revenus.

L'illustration que nous regardons aujourd'hui a été commandée par le diocèse de New York pour aider à promouvoir les vocations à la prêtrise. Nous voyons un jeune homme étudiant des livres. Le Christ au cœur brûlant se tient derrière l'homme. L'homme sur la photo est Thomas F. Lynch (1911-1979), qui a posé pour une série de portraits à la fin des années 1920 et au début des années 1930, encourageant les jeunes hommes à entrer dans la prêtrise. Notre gravure, intitulée "Venez à moi", représente le Christ regardant droit dans les yeux le jeune homme, l'appelant à la prêtrise ou à la vie religieuse. Tout comme Jésus a appelé les douze à le suivre en tant qu'apôtres, comme dans notre lecture de l'Évangile d'aujourd'hui, Dieu continue d'appeler les hommes et les femmes d'aujourd'hui à une vie de sacrifice et de service aux autres, en suivant le Christ pleinement et inconditionnellement. Comme toute grâce, cette vocation ne peut être acceptée que comme un don non mérité de Dieu.

Simon a été appelé par Jésus à sortir de sa zone de confort, à laisser derrière lui le bateau de sa vie passée et à suivre le Christ. Simon a placé ses compétences et ses talents devant Jésus et lui a fait confiance pour qu'ils soient utilisés pour un plus grand bien. Une aventure était sur le point de se dérouler. Cette rencontre a été radicale et a changé la vie....

Partager cette lecture de l'Évangile

Avez-vous aimé cette lecture de l'Évangile et cette réflexion artistique ?

Participez à la discussion sur cette œuvre d'art et la lecture de l'Évangile.

Subscribe
Notify of
41 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Jamie Cardinal
Membre
Jamie Cardinal(@jamie2023)
il y a 5 mois

Duc in altum et laxate retia vestra in capturam. "Lancez dans l'abîme et tendez vos filets pour attraper".

Saint Jean Vianney, Curé d'Ars, patron des curés, priez pour nous et priez pour tous les hommes de bien qui deviennent curés.

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace(@spaceforgrace)
il y a 5 mois
Répondre à  Jamie Cardinal

Amen

Andy Bocanegra
Membre
Andy Bocanegra(@bogie29)
il y a 5 mois
Répondre à  Jamie Cardinal

Amen

Andy Bocanegra
Membre
Andy Bocanegra(@bogie29)
il y a 5 mois

Je dois prier davantage pour les vocations. Nous avons un nouveau pasteur, jeune et fidèle à l'enseignement de l'Église. Je comprends la comparaison avec Norman Rockwell. Quant au verset de l'Écriture, j'aime toujours les versions où Jésus dit : "Je ferai de vous des pêcheurs d'hommes".

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace(@spaceforgrace)
il y a 5 mois
Répondre à  Andy Bocanegra

Je suis d'accord - certaines choses se perdent dans la traduction Andy

Patricia O'Brien
Membre
Patricia O'Brien(@marispiper)
il y a 5 mois

Avec quelques jeunes hommes de foi que j'ai connus assez bien, je leur ai fait comprendre qu'ils étaient de grands garçons et je leur ai demandé de me faire la faveur d'envisager la prêtrise comme leur avenir - juste pour y réfléchir....
L'un d'eux est aujourd'hui PP de la plus grande paroisse de notre diocèse.
Le dernier en date passe son niveau A....well, nous verrons bien.
Une fois qu'on me l'a demandé, je n'en parle plus - le reste dépend de Notre Seigneur.

J'aime le fait que Simon dise : "Loin de moi, Seigneur, je suis un homme pécheur". C'est une si belle réponse face à la bonté et à la sainteté écrasantes de Jésus, qui ne s'en préoccupe pas du tout, mais va de l'avant et lui dit de ne pas avoir peur - il a prévu quelque chose d'incroyable pour Simon-Pierre, l'homme pécheur. L'amour de Dieu est merveilleux - ce n'est pas sur notre péché qu'il se concentre.

Noelle Clemens
Membre
Noelle Clemens(@jeanne)
il y a 5 mois
Répondre à  Patricia O'Brien

Magnifiquement exprimé, Patricia, merci. Je pense que vous avez tout à fait raison de planter la graine et de la laisser au Seigneur....

Andy Bocanegra
Membre
Andy Bocanegra(@bogie29)
il y a 5 mois
Répondre à  Patricia O'Brien

Merci Patricia d'avoir semé la graine des vocations dans l'esprit des jeunes hommes. Je suis heureux de voir que certains d'entre eux en profitent. Nous n'aurons jamais assez de bons prêtres.

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace(@spaceforgrace)
il y a 5 mois
Répondre à  Patricia O'Brien

Bien que je n'aie jamais fait cela directement, je suis d'accord sur le fait de laisser les choses au Seigneur. Bon travail, Patricia !

Maria Jose Beriain
Membre
Maria Jose Beriain(@mjberiain)
il y a 5 mois

Merci Patrick pour le compte-rendu et l'enregistrement de la vocation au sacerdoce...
Que l'Esprit Saint imprègne vos cœurs sacerdotaux de la flamme de son amour...

Noelle Clemens
Membre
Noelle Clemens(@jeanne)
il y a 5 mois

La difficulté pour moi est que cette image est en contradiction avec la lecture de l'Évangile. Pierre, Jacques et Jean étaient des pêcheurs, effectuant un travail physique difficile dans la chaleur et par un temps parfois incertain sur le lac. La réaction de Pierre face à leur prise presque écrasante est humble : Laisse-moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur. En revanche, le jeune étudiant de la photo est d'une propreté irréprochable, prêt à étudier, clairement un "bon" garçon. Abstraction faite des caractéristiques raciales, j'aime beaucoup la représentation de Jésus, avec son expression de douce compréhension - mais pas tellement celle du jeune homme !
Il devrait y avoir de la place dans l'église pour ceux qui sont bien formés et ceux qui sont plus ou moins bien préparés. Est-ce que je vis, est-ce que nous vivons, une vie qui inspirera les jeunes hommes à sentir que la prêtrise est pour eux, qu'ils veulent passer leur vie au service de la famille de Dieu ? Je me demande si les récentes Journées Mondiales de la Jeunesse se traduiront par une augmentation des vocations découvertes ?
Il fait chaud et humide ici, je dois partir pour continuer la journée, récolter et congeler des pommes, peut-être cueillir des mûres, qui sont particulièrement succulentes cette année. Et aussi quelques visiteurs.... Je vous souhaite à tous une bonne journée, que le Seigneur vous bénisse et vous garde.

Will Howard
Membre
Will Howard(@fr-will)
il y a 5 mois
Répondre à  Noelle Clemens

Ahhhhhh THANK YOU Noelle for expressing your "difficulty" and criticism of Chambers's 'clean cut' contrast with the Gospel !

Je me méfie moi aussi de la représentation des "eaux profondes" comme simple métaphore de la "profondeur des manuels". Jésus n'était/ n'est pas une sorte d'angle tutélaire chuchotant à l'oreille d'un jeune homme bien propre sur lui. Au contraire, comme le père de Chamber, l'appel vocationnel est un appel à la discipline, au défi, au courage et au service, même au péril de sa vie, de son confort et de sa sécurité. Ainsi, l'appel de Jésus à ses apôtres était en fait une "leçon de contact nautique incarnée d'aventure miraculeuse" (... Vs un studio confortable du Carnegie Hall -grin).

Et pourtant, on suppose qu'une telle "publicité" était opportune/appropriée à cette époque (les années 40-60) et qu'elle a rempli les séminaires d'une élite de jeunes hommes à l'éducation douce ... "issus de bons foyers" ? Malheureusement, c'est aussi l'époque où la pédophilie sacerdotale est la plus répandue en Occident... et bien sûr, une époque de vocations qui conduira à l'exode massif du clergé et des religieux "libérés" de la vie consacrée dans la période postconciliaire de confusion croissante.

Dans ma "retraite sans langue de bois", je réfléchis au grave manque d'attirance des jeunes hommes pour la foi, sans parler de la prêtrise. Et je suis fasciné par "notre" Jordan Peterson (canadien) qui s'adresse aux jeunes (en particulier aux jeunes hommes privés de leurs droits) - remplissant des auditoriums avec des conférences sur la Genèse sur la façon de "faire son lit" dans la vie. Dernièrement, j'ai suivi un podcast, "Jocko Podcast 332 : Andrew Huberman. Influence/appropriation de votre être physiologique et psychologique". Si j'étais à nouveau un jeune homme, c'est ainsi que je voudrais aborder l'appel du Seigneur sur ma vie et y répondre.

Je suis plus que convaincu que le " nouvel appel vocationnel ", très condensé/concerté, sera une ère de " martyre " moins que métaphorique. Le reste du reste des jeunes hommes appelés à la prêtrise aujourd'hui sera en tout cas une classe d'élite, mais cette fois-ci d'autant plus, comme le groupe original d'apôtres : capable de naviguer dans des eaux très profondes et terrifiantes.

PS ... vous avez apparemment beaucoup de "likes" ... mais où sont les "commentaires" ?

Will Howard
Membre
Will Howard(@fr-will)
il y a 5 mois
Répondre à  Noelle Clemens

Pardonnez-moi : encore un petit commentaire.
.. Je pense que Mère Teresa appelait ses jeunes femmes et ses jeunes hommes à une démarche similaire vers les "profondeurs" lorsqu'elle a écrit :
La vie est une opportunité, profitez-en.
La vie est une beauté, admirez-la.
La vie est un bonheur, goûtez-la.
La vie est un rêve, il faut le réaliser.
La vie est un défi, il faut le relever.
La vie est un devoir, accomplissez-le.
La vie est un jeu, jouez-y.
La vie est une promesse, il faut la tenir.
La vie est faite de chagrins, surmontez-les.
La vie est une chanson, chantez-la.
La vie est un combat, il faut l'accepter.
La vie est une tragédie, il faut l'affronter.
La vie est une aventure, il faut l'oser.
La vie est une chance, il faut la saisir.
La vie est trop précieuse, ne la détruisez pas.
La vie est la vie, il faut se battre pour elle.

Noelle Clemens
Membre
Noelle Clemens(@jeanne)
il y a 5 mois
Répondre à  Will Howard

Merci, Père Will, pour la citation de Mère Theresa, je l'apprécierai. Nous avons discuté aujourd'hui de l'utilisation des mots chance et fortune, qu'elle utilise - "La vie, c'est la chance qui la fait". En tant que chrétiens, ne devrions-nous pas dire bénédiction - mais c'est trop ancré en nous, je pense... Je suis d'accord pour dire que nous naviguons dans des eaux profondes et terrifiantes, nous vivons une époque profondément troublée, mais quand ne l'a-t-elle pas été ?

Chazbo M
Membre
Chazbo M(@chazbo)
il y a 5 mois
Répondre à  Will Howard

Cela ne me semble pas très religieux, mon père. Le genre de pensées qu'un influenceur Tiktok publierait. Désolé si c'est une réaction étrange.

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace(@spaceforgrace)
il y a 5 mois
Répondre à  Chazbo M

Certains aspects de cette question m'amènent à m'interroger aussi sur Chazbo, en particulier sur la chance. Je n'arrive pas à faire coïncider cela avec ce que je sais de ce saint.

Chazbo M
Membre
Chazbo M(@chazbo)
il y a 5 mois

Je suis en train de régler quelques détails pratiques ce matin, puis je commenterai pleinement !

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace(@spaceforgrace)
il y a 5 mois

Parfois, il se passe des choses qui vous font ressentir quelque chose d'étrange, je pense que le mot est étrange - ou peut-être providentiel ?
Je ne vais pas commenter l'image aujourd'hui, mais je vais partager quelque chose avec vous tous et vous demander ce que je devrais faire.
Il y a quelques mois, un jeune homme a commencé à fréquenter notre église. Il s'est fait connaître de la paroisse en participant aux activités paroissiales et en venant à la messe et à d'autres liturgies, même s'il n'est pas catholique.
Hier soir, nous avons discuté et il m'a révélé deux ou trois choses, notamment qu'il envisageait de devenir prêtre. J'étais la première personne en dehors de sa famille à qui il en parlait.
Ce qu'il a dit ne m'a pas vraiment surpris, mais après ma première réaction (qui, je l'admets, a été de rire, puisqu'il n'est même pas encore catholique !), j'ai été submergé par la gravité possible de ce qu'il disait et je ne savais tout simplement pas quoi répondre.
Je suis à la recherche de conseils (peut-être même le père Patrick pourrait-il m'aider) sur ce que je dois faire avec ces informations.
Je lui ai demandé s'il avait parlé au prêtre de la paroisse, ce qui n'est pas le cas, et je lui ai dit de prier et de continuer à demander l'aide de Dieu, et qu'il devait évidemment passer par le RCIA d'abord. Je sais que le curé lui a dit de ne pas se précipiter non plus. J'ai essayé de lui faire comprendre que ce n'était pas une affaire légère.
Finalement, j'ai suggéré qu'il parle à quelqu'un qui avait suivi le RICA assez récemment, et il a dit qu'il l'avait fait (mais pas pour devenir prêtre), mais j'ai dû être honnête avec lui et admettre mes propres insuffisances dans ce domaine.
Je n'en aurais probablement pas parlé ici aujourd'hui, si ce n'était pour l'image (heureuse de ne pas ressembler à ce jeune homme !), la lecture elle-même, et les remarques du Père Patrick, qui semblent avoir été réunies par une sorte de coïncidence ?
Pouvez-vous me dire comment je dois m'y prendre ? Je n'ai pas l'intention de briser sa confiance (bien que je l'aie fait ici !) mais en même temps, je veux l'orienter dans une certaine direction, si je le peux, maintenant qu'il m'a dit cela.
Bien entendu, je prierai pour lui et je vous demande de faire de même.
Peut-être que quelqu'un s'est trouvé dans ma (ou sa ?) situation.
J'attends vos réponses, même si j'ai une journée chargée devant moi, j'espère que vous me donnerez aussi des conseils !

marleen de vlieghere
Membre
marleen de vlieghere(@marleen)
il y a 5 mois
Répondre à  spaceforgrace

Quelle histoire extraordinaire, SFG. Je prie pour vous et votre fils !

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace(@spaceforgrace)
il y a 5 mois
Répondre à  marleen de vlieghere

Merci Marleen !

Chazbo M
Membre
Chazbo M(@chazbo)
il y a 5 mois
Répondre à  spaceforgrace

C'est étrange car une chose similaire s'est produite dans notre paroisse ! !!!! Sauf que le jeune homme ne s'est pas confié à moi mais au PP. Ce jeune homme est arrivé de la rue, il était complètement séculier, il a été bouleversé par l'atmosphère de l'église et a commencé à faire des pas vers la prêtrise. C'est une longue histoire, mais il a passé deux ans chez les Dominicains, a décidé que ce n'était pas pour lui et s'est engagé dans la prêtrise séculière dans notre diocèse. Un jour de Pâques, il a lu la Passion lors de l'office du Vendredi saint et je ne l'ai jamais entendue avec autant de sentiment et d'émotion. J'aurais dû l'enregistrer, mais ce n'était probablement pas approprié.
C'est donc toute une histoire. Il est aujourd'hui prêtre dans la paroisse voisine. Excellent....

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace(@spaceforgrace)
il y a 5 mois
Répondre à  Chazbo M

Une histoire très inspirante - merci !

Patricia O'Brien
Membre
Patricia O'Brien(@marispiper)
il y a 5 mois
Répondre à  spaceforgrace

Je pense que vous devriez l'encourager à prendre des mesures dans ce sens. Soyons réalistes, il a un certain nombre de cerceaux (et d'années) à franchir avant la prêtrise (demandez à Patrick), mais c'est aussi un long processus que d'entreprendre le RICA pour devenir catholique et il pourrait abandonner à tout moment, même à cette étape du voyage.
S'il a la foi, cela le soutiendra.
Bien joué SFG x

Chazbo M
Membre
Chazbo M(@chazbo)
il y a 5 mois
Répondre à  Patricia O'Brien

Oui, Patricia. Et je dirais qu'il n'est pas inhabituel d'entendre des hommes dire qu'ils s'intéressent à la prêtrise, mais souvent cela ne va pas jusqu'au bout. Plus tard dans la vie, c'est un sujet de conversation très intéressant de dire "j'allais être prêtre".

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace(@spaceforgrace)
il y a 5 mois
Répondre à  Chazbo M

Oui, je suis d'accord et nous avons des histoires similaires dans ma famille aussi !

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace(@spaceforgrace)
il y a 5 mois
Répondre à  Patricia O'Brien

En effet, il a encore un long chemin à parcourir, mais nous verrons.

Noelle Clemens
Membre
Noelle Clemens(@jeanne)
il y a 5 mois
Répondre à  spaceforgrace

C'est une bonne chose que l'ensemble du processus soit rigoureux. Serait-il utile de connaître ses antécédents dans la vie ecclésiale ? Pourriez-vous l'aider à comprendre pourquoi il veut devenir prêtre ?
L'écoute est l'un des plus beaux cadeaux que l'on puisse faire à autrui, et il doit vous faire très confiance pour s'être confié à vous en premier lieu. Je pense qu'il est important que le jeune homme ne prenne pas la prudence de votre PP pour une sous-estimation de son désir de devenir prêtre. Même s'il n'y arrivait pas finalement, il y a beaucoup de merveilleuses façons de servir... En priant pour que toutes les personnes impliquées trouvent la voie du Seigneur pour lui. 🙏🤲

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace(@spaceforgrace)
il y a 5 mois
Répondre à  Noelle Clemens

Merci Noelle - sage comme toujours. Il est difficile de savoir quand nous encourageons et quand nous décourageons, mais il est encore très jeune et comme vous le dites, nous sommes tous appelés à être des prêtres, des prophètes et des rois. Je ne voulais pas trop l'interroger, mais je lui ai dit de prier et de grandir dans sa relation avec le Seigneur. Je pense qu'après une journée bien remplie, je devrais me laisser aller et laisser le Seigneur faire ce qui est nécessaire.

Noelle Clemens
Membre
Noelle Clemens(@jeanne)
il y a 5 mois
Répondre à  spaceforgrace

Amen, dormez bien.

ChristineGN N
Membre
ChristineGN N(@christinegn)
il y a 5 mois
Répondre à  spaceforgrace

GDF,
Il semblerait que ce jeune homme ait vu en vous quelque chose qui l'a poussé à se confier à vous. Quelle bénédiction !
Ici, en Amérique, chaque diocèse a un directeur des vocations. Si c'est le cas chez vous, vous pourriez peut-être orienter ce jeune homme vers le directeur des vocations le plus proche. Ils sont équipés pour gérer ce genre de situation et peuvent être en mesure de lui donner des conseils plus personnalisés sur la manière de procéder.
Et comme d'autres l'ont dit, la prière aide toujours.

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace(@spaceforgrace)
il y a 5 mois
Répondre à  ChristineGN N

Merci, nous nous entendons bien et j'aime parler avec lui. J'ai pensé qu'il avait l'étoffe d'un prêtre dès le début, mais ce n'est pas à moi d'en juger. Nous devons avoir un directeur des vocations dans le diocèse, mais il est peut-être trop tôt pour cela. J'espère qu'il terminera le RICA, mais encore une fois, ce n'est pas à moi d'influencer. Nous verrons bien.

Andy Bocanegra
Membre
Andy Bocanegra(@bogie29)
il y a 5 mois
Répondre à  spaceforgrace

SFG, gardez-le constamment dans vos prières et placez-le devant notre Sainte Mère et sous l'intercession de Saint Jean Vianney. Plus important encore, soyez simplement un ami pour lui. L'Esprit Saint vous guidera dans cette situation. Je vous garderai, vous et lui, dans mes prières.

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace(@spaceforgrace)
il y a 5 mois
Répondre à  Andy Bocanegra

Des conseils si judicieux, Andy ! Je vous remercie.

Thimas@
Membre
Thimas@(@thimas)
il y a 5 mois

C'est un sentiment merveilleux concernant le don de la vocation, mais comme dans de nombreux dessins et statues démodés, Jésus n'a pas l'air d'un juif palestinien !

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace(@spaceforgrace)
il y a 5 mois
Répondre à  Thimas@

Je suis d'accord, mais cela ne me dérange pas autant que le jeune homme portant un costume ! Ce n'est certainement pas l'étudiant typique, même si je sais qu'il était beaucoup plus courant pour les jeunes hommes de s'habiller ainsi à l'époque.

Julie
Membre
Julie(@juliepatricia)
il y a 5 mois

Dieu continue certainement à appeler,
comme l'a si bien écrit le père Patrick. Cependant, en tant que mères, pères, frères et sœurs, grands-parents et amis, nous devons encourager nos jeunes à répondre "oui", à considérer que c'est une option certaine, à répondre à cet appel que Dieu leur demande d'être à Lui, totalement et pleinement. L'appel de la vocation, la vraie et belle volonté de Dieu pour la vie d'un individu, qu'il soit marié, religieux ou célibataire, est le point focal clé à considérer et à viser et, à son tour, aidera nos jeunes à trouver un sens à leur existence.

Jésus s'adresse à la culture de nos âmes. Tout comme il l'a fait avec Pierre et ses amis, il s'est exprimé dans le langage des pêcheurs (pouvez-vous imaginer ces hommes costauds tirant sur les filets par pure joie, les poissons les giflant au visage par pure capacité) pour inspirer un certain oui au plus profond de leur être. Nous devons encourager nos jeunes à permettre à Jésus d'entrer dans les bateaux de leurs situations particulières. Nous devons encourager nos jeunes à permettre à Jésus d'entrer dans les bateaux de leurs situations particulières, de le laisser parler à leurs talents/langage individuels, de les étonner, de les inspirer, de leur offrir éventuellement un spectacle personnel comme il l'a fait pour Pierre et d'autres, et finalement de les conduire dans un voyage fascinant vers la vie éternelle avec lui.

Au début, j'ai été un peu surprise par le choix de l'art, mais après les merveilleuses explications du Père, je me suis retrouvée avec un sourire chaleureux, car j'ai prié de nombreuses fois à partir de ces cartes de prières transmises par mes grands-parents et imprimées avec ces images uniques. Merci, Père Patrick.

Veuillez excuser le manque de ponctuation, etc. car je tape depuis mon téléphone.

Passez une merveilleuse journée pleine de joie et de grâce !

Julie

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace(@spaceforgrace)
il y a 5 mois
Répondre à  Julie

Toi aussi Julie !
Votre premier paragraphe est tout à fait pertinent - comment pouvons-nous nous plaindre du manque de prêtres si nous n'avons pas encouragé nos jeunes hommes de cette manière ? Je suis coupable de cela autant que n'importe qui. Bien que mon fils ait été enfant de chœur, jusqu'à ce que l'encens le fasse s'évanouir une fois pendant la messe du dimanche, il a arrêté. Ce n'était clairement pas sa vocation !

Chazbo M
Membre
Chazbo M(@chazbo)
il y a 5 mois
Répondre à  spaceforgrace

Le prêtre de notre paroisse a demandé à notre fils d'être enfant de chœur et il a dit "économisez votre argent, mon Père, vous n'avez pas besoin de m'acheter une aube ! J'étais plutôt embarrassé, mais notre prêtre a ri !

Patricia O'Brien
Membre
Patricia O'Brien(@marispiper)
il y a 5 mois
Répondre à  Chazbo M

😆 même ceux qui le font ne sont pas toujours "saints
J'ai une petite photo de mon père lors de la sortie des enfants de chœur de St Bernard vers 1930. Ils ont l'air d'une sacrée équipe - en faire partie n'est pas une recommandation, c'est certain - mon père disait toujours qu'ils étaient très sympathiques et ajoutait que c'était aussi un bon moyen de gagner quelques sous - en servant aux enterrements ou aux mariages...
Un jour, j'ai demandé à un prêtre de notre paroisse pourquoi il voulait être prêtre et sa première réponse a été qu'il s'imaginait se balader dans ces vêtements... Je pense qu'il y avait plus que cela, mais cela m'a fait rire.

Chazbo M
Membre
Chazbo M(@chazbo)
il y a 5 mois
Répondre à  Julie

De nombreux parents résistent à l'appel de leur fils à la prêtrise. Cela signifie la fin de la lignée familiale, pas de petits-enfants, etc. On pense que quelqu'un d'autre peut devenir prêtre.

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace(@spaceforgrace)
il y a 5 mois
Répondre à  Chazbo M

C'est une vocation difficile, j'en conviens, mais c'est aussi une grande bénédiction pour la famille.

Lectures en rapport avec Luc 5:1-11

5 mars 2022

Luc 5:27-32

Jésus remarqua un collecteur d'impôts et lui dit : "...".

7 décembre 2020

Luc 5:17-26

Jésus a vu leur foi

4 septembre 2020

Luc 5:33-39

Personne ne déchire un morceau d'une nouvelle cape pour le mettre...

17 février 2024

Luc 5:27-32

Je ne suis pas venu pour appeler les vertueux, mais les pécheurs...

Rejoignez notre communauté

En plus de recevoir notre lecture quotidienne de l'Évangile et notre réflexion sur l'art, l'inscription à un abonnement gratuit vous permet de.. : 

La mission de Christian Art est de proposer chaque jour une lecture de l'Évangile associée à une œuvre d'art correspondante et à une courte réflexion. Notre objectif est d'aider les gens à se rapprocher de Dieu grâce à l'association magnifique de l'art et de la foi chrétienne.

CONNECTEZ-VOUS AVEC NOUS

Rejoignez les 70 000 personnes qui reçoivent chaque jour notre lecture de l'Évangile et notre réflexion sur l'art.

Aller au contenu principal