L'Oratorio de Pâques a été composé par J.S.Bach à Leipzig et l'église St Thomas (illustrée) est le lieu où l'Oratorio de Pâques a été joué pour la première fois le 1er avril 1725. À l'arrière se trouvait le Maître de chapelle (directeur musical) de 1723 à sa mort en 1750.

Cliquez ici pour regarder la vidéo

L'Oratorio de Pâques a été composé par J.S.Bach à Leipzig et l'église St Thomas (illustrée) est le lieu où l'Oratorio de Pâques a été joué pour la première fois le 1er avril 1725. À l'arrière se trouvait le Maître de chapelle (directeur musical) de 1723 à sa mort en 1750.

Cliquez ici pour regarder la vidéo

Évangile du 16 septembre 2022

Les femmes qui ont accompagné Jésus

Luc 8:1-3

Jésus traversait villes et villages, prêchant et annonçant la Bonne Nouvelle du royaume de Dieu. Il était accompagné des Douze, ainsi que de quelques femmes qui avaient été guéries d'esprits mauvais et de maladies : Marie, surnommée la Madeleine, de laquelle étaient sortis sept démons, Jeanne, femme de Chuza, l'intendant d'Hérode, Susanne, et plusieurs autres qui subvenaient à leurs besoins par leurs propres moyens.

"Saget, saget mir geschwinde" de l'Oratorio de Pâques de J.S. Bach

Cliquez ici pour regarder la vidéo

 

L'Oratorio de Pâques de J.S. Bach, composé en 1725, accorde un rôle particulier à Marie-Madeleine. L'Évangile d'aujourd'hui raconte comment Marie a été sauvée de sept démons, après quoi elle a suivi Jésus fidèlement pendant sa vie terrestre. L'Oratorio de Pâques la présente à la recherche de Jésus, que son âme aime, après sa mort sur la Croix. À ce stade, elle ne s'attend qu'à trouver son corps. Imaginez sa joie quand, au lieu de cela, elle trouve Jésus ressuscité !

L'aria "Saget, saget mir geschwinde" parle de Marie qui demande où se trouve le corps. Comme beaucoup d'arias de cette période, elle comporte une section médiane contrastée, après laquelle la première partie est reprise. La section centrale explore les émotions de Marie, qui souffre de l'absence de Jésus - elle se sent orpheline et démunie. Tout au long de l'aria, un magnifique solo de hautbois joue une sorte de duo avec Marie, se faisant l'écho de ses pensées et de ses prières sans mot dire.

Il est frappant de voir comment l'Évangile d'aujourd'hui souligne le rôle joué par les femmes parmi les disciples de Jésus. Nous savons que ce sont elles qui l'ont soutenu sur le chemin du Calvaire. Nous pouvons tous apprendre de la fidélité de ces femmes. Marie-Madeleine, en particulier, a fait preuve d'une dévotion touchante à l'égard de la personne de Jésus. Il est donc normal qu'elle soit l'une des premières à le voir après sa résurrection. Elle savait ce qu'elle devait à Jésus, elle l'aimait tendrement et sa fidélité inébranlable a été richement récompensée.

Partager cette lecture de l'Évangile

Avez-vous aimé cette lecture de l'Évangile et cette réflexion artistique ?

Participez à la discussion sur cette œuvre d'art et la lecture de l'Évangile.

S'abonner à
Notifier de
1 Commentaire
Feedbacks de Inline
Voir tous les commentaires
Patricia O'Brien
Membre
Patricia O'Brien(@marispiper)
Il y a 11 jours

Ooh, on ne peut pas battre Bach. J'aime les instruments à vent en bois.
Oui, Marie-Madeleine était une personne qui a été "beaucoup pardonnée".

Lectures en rapport avec Luc 8:1-3

19 septembre 2022

Luc 8:16-18

Tous ceux qui en ont reçu recevront plus

17 septembre 2021

Luc 8:1-3

Les femmes qui ont accompagné Jésus

20 septembre 2019

Luc 8 : 1-3

Les femmes qui ont accompagné Jésus

20 septembre 2021

Luc 8:16-18

Personne n'allume une lampe pour la couvrir d'un bol.

Rejoignez notre communauté

En plus de recevoir notre lecture quotidienne de l'Évangile et notre réflexion sur l'art, l'inscription à un abonnement gratuit vous permet de.. : 

La mission de Christian Art est de proposer chaque jour une lecture de l'Évangile associée à une œuvre d'art correspondante et à une courte réflexion. Notre objectif est d'aider les gens à se rapprocher de Dieu grâce à l'association magnifique de l'art et de la foi chrétienne.

CONNECTEZ-VOUS AVEC NOUS

Rejoignez plus de 40 000 personnes qui reçoivent chaque jour notre lecture de l'Évangile et notre réflexion artistique.

Skip to content