Feeding the Multitude,
Miniature painting by Cristoforo de Predis (1440-1486),
Page from the Codex De Predis,
Painted in 1476
© Alamy / Royal Library, Turin, Italy

Feeding the Multitude,
Miniature painting by Cristoforo de Predis (1440-1486),
Page from the Codex De Predis,
Painted in 1476
© Alamy / Royal Library, Turin, Italy

Gospel of 8 janvier 2022

Le repas des cinq mille personnes

Marc 6:34-44

En descendant à terre, Jésus vit une grande foule ; il eut pitié d'eux, car ils étaient comme des brebis sans berger, et il se mit à les enseigner longuement. Comme il se faisait tard, ses disciples s'approchèrent de lui et lui dirent : "C'est un endroit isolé et il se fait très tard. Renvoyez-les et qu'ils aillent dans les fermes et les villages des environs s'acheter quelque chose à manger". Il répondit : "Donnez-leur vous-mêmes à manger. Ils répondirent : "Allons-nous dépenser deux cents deniers pour leur acheter du pain ?" "Combien de pains avez-vous ?" demanda-t-il. Allez voir. Et quand ils eurent trouvé, ils dirent : "Cinq, et deux poissons. Il ordonna alors de rassembler tous les gens par groupes sur l'herbe verte, et ils s'assirent par terre par centaines et par cinquièmes. Il prit ensuite les cinq pains et les deux poissons, leva les yeux au ciel et dit la bénédiction ; puis il rompit les pains et les remit à ses disciples pour qu'ils les distribuent au peuple. Il partagea aussi les deux poissons entre tous. Ils mangèrent tous autant qu'ils le voulaient. Ils recueillirent douze paniers pleins de restes de pain et de morceaux de poisson. Ceux qui avaient mangé les pains étaient au nombre de cinq mille hommes.

Reflection on the Illuminated manuscript page

We are so familiar with the story of the feeding of the five thousand that we often skim over the reading too lightly: ‘Oh I know this story’. But the eucharistic dimension makes today’s Gospel reading a joy to read each time it comes up. Of course the feeding of the five thousand was in itself not a eucharist, but we hear of Jesus taking the bread, blessing it and distributing it. Mark the Evangelist thus puts all of us right there with the five thousand, helping us to rejoice in being fed (although not just like the five thousand with bread and fish), but now we are even more privileged as we are fed with Jesus’ sacramental blood and body each time we are at mass. There is no greater sign of His love for us. 

Just as Jesus in our reading today brought love, nourishment and joy to so many people that day, so we are called to do the same in our communities around us: as He fed the people through the agency of His disciples, we are his agents today.

In today's reading everything is on a huge scale: the vast shores where the stage is set, five thousand people attending, twelve baskets left over… there is a true sense of abundance and generosity. And this is not an abundance in the sense of merely counting huge numbers, no, it is more an ‘immensity’ that is being pictured of what can happen when we follow Christ. 

Our illuminated manuscript is from the 1476 Codex de Predis. Two scenes are depicted: Jesus after having performed the miracle with the disciples handing out the food; and, in the second scene, Jesus walks away with a basket of left-over loaves. The artist, Cristoforo de Predis, was born deaf and mute and spent all his life illustrating books. The de Predis family was an illustrious family at the time and it is recorded that they hosted Leonardo da Vinci when he visited Milan for the commission of the Virgin on the Rocks. Leonardo met Cristoforo on that occasion. In his treatise on painting (the Codex Urbinas), Leonardo wrote about how much he had learned from having met a deaf person.

Partager cette lecture de l'Évangile

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur email

**Vous devez être connecté pour laisser des commentaires.

Lectures relatives à Marc 6, 34-44

4 février 2022

Marc 6:14-29

La décapitation de Jean le Baptiste

8 février 2021

Marc 6:53-56

Les gens ont commencé à se précipiter vers Jésus

5 février 2020

Marc 6:1-6

Un prophète n'est méprisé que dans son propre pays.

5 février 2022

Marc 6:30-34

Ils étaient comme des moutons sans berger

Rejoignez notre communauté

En plus de recevoir notre lecture quotidienne de l'Évangile et notre réflexion sur l'art, l'inscription à un abonnement gratuit vous permet de.. : 

La mission de Christian Art est de proposer chaque jour une lecture de l'Évangile associée à une œuvre d'art correspondante et à une courte réflexion. Notre objectif est d'aider les gens à se rapprocher de Dieu grâce à l'association magnifique de l'art et de la foi chrétienne.

CONNECTEZ-VOUS AVEC NOUS

Rejoignez plus de 40 000 personnes qui reçoivent chaque jour notre lecture de l'Évangile et notre réflexion artistique.

>
Skip to content