Les joyeux martyrs de Nagasaki,
par une main inconnue,
Fin du 18e siècle/début du 19e siècle
Huile sur toile
© Musée d'histoire et de culture de Nagasaki, Japon

Les joyeux martyrs de Nagasaki,
par une main inconnue,
Fin du 18e siècle/début du 19e siècle
Huile sur toile
© Musée d'histoire et de culture de Nagasaki, Japon

Évangile du 6 février 2024

Fête de Saint Paul Miki et de ses compagnons

Marc 7:1-13

Les pharisiens et quelques scribes venus de Jérusalem s'assemblèrent autour de Jésus, et ils remarquèrent que certains de ses disciples mangeaient avec des mains impures, c'est-à-dire sans les laver. En effet, les Pharisiens, et les Juifs en général, suivent la tradition des anciens et ne mangent jamais sans s'être lavé les bras jusqu'au coude ; et au retour de la place du marché, ils ne mangent jamais sans s'être d'abord aspergés. Il y a aussi beaucoup d'autres observances qui leur ont été transmises concernant le lavage des tasses, des pots et des plats de bronze. Les pharisiens et les scribes lui demandèrent : "Pourquoi tes disciples ne respectent-ils pas la tradition des anciens et mangent-ils avec des mains impures ? Il répondit : "C'est de vous, hypocrites, qu'Ésaïe a si justement prophétisé dans ce passage de l'Écriture :

Ce peuple ne m'honore que du bout des lèvres, alors que son cœur est loin de moi.

Le culte qu'ils m'offrent est sans valeur, les doctrines qu'ils enseignent ne sont que des règles humaines.

Vous mettez de côté le commandement de Dieu pour vous attacher à des traditions humaines". Et il leur dit : "Quelle ingéniosité vous avez pour contourner le commandement de Dieu afin de préserver votre propre tradition ! Car Moïse a dit : Fais ton devoir envers ton père et ta mère, et : Quiconque maudit son père ou sa mère doit être mis à mort. Mais vous dites : "Si un homme dit à son père ou à sa mère : Tout ce que j'ai et que j'aurais pu utiliser pour vous aider est Corban (c'est-à-dire dédié à Dieu), alors il lui est interdit à partir de ce moment-là de faire quoi que ce soit pour son père ou sa mère." De cette manière, vous rendez la parole de Dieu nulle et non avenue au nom de votre tradition que vous avez transmise. Et vous faites beaucoup d'autres choses de ce genre".

Réflexion sur la peinture

Paul Miki est né dans une famille japonaise aisée et a été éduqué par les Jésuites à Azuchi et Takatsuki. Attiré par la vie religieuse et profondément épris de Jésus, il a rejoint la Compagnie de Jésus. Il est devenu un prédicateur connu et couronné de succès. Il est à l'origine d'un grand nombre de conversions au catholicisme.

Le dirigeant japonais Toyotomi Hideyoshi craignait l'influence et les intentions des Jésuites. Il commença à persécuter les catholiques pour freiner la croissance et le succès du travail des Jésuites. Paul Miki a été emprisonné avec beaucoup d'autres. Lui et ses compagnons catholiques ont été forcés de marcher 600 miles de Kyoto à Nagasaki. Tout en marchant, lui et les autres chantaient le Te Deum, "Nous te louons, ô Dieu".

Arrivé à Nagasaki, la ville qui compte la plus grande population catholique du Japon, Paul Miki est crucifié le 5 février 1597. Il prononça son dernier sermon du haut de la croix et l'on affirme qu'il pardonna à ses bourreaux, déclarant qu'il était lui-même japonais. Joan Soan de Goto' et Santiago Kisai ont été crucifiés en même temps que saint Paul Miki. Ils appartenaient tous deux à la Compagnie de Jésus. Outre les trois personnes mentionnées, vingt-trois autres membres du clergé et laïcs ont été crucifiés ce jour-là. Le pape Pie IX les a tous canonisés comme saints de l'Église en 1862. Paul Miki est le saint patron du Japon et sa fête est célébrée le 6 février.

Nous ne savons pas exactement qui a peint notre tableau de la fin du 18e siècle. Il s'agit d'une rare représentation de Saint Paul Miki et de ses compagnons. Peint de manière naïve, il dégage pourtant une impression d'honnêteté. L'Église a toujours embrassé toutes les formes et tous les niveaux d'art, du magnifique au naïf et au simple. Notre toile est peut-être une peinture plus simple, mais elle est aussi poignante et puissante que celle de certains artistes plus connus.

Partager cette lecture de l'Évangile

Avez-vous aimé cette lecture de l'Évangile et cette réflexion artistique ?

Participez à la discussion sur cette œuvre d'art et la lecture de l'Évangile.

Subscribe
Notify of
84 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Chazbo M
Membre
Chazbo M
il y a 2 mois

J'ai tapé une grosse réplique à Thimas mais elle a été supprimée ! Je réessayerai demain Lol !

Mark Crain
Membre
Mark Crain
il y a 2 mois

Les trois croix vides et le crâne et les os attirent mon attention. SFG fait remarquer que chaque croix est numérotée, mais pas de façon séquentielle. Les hommes à cheval traînent-ils d'autres victimes ?

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
il y a 2 mois
Répondre à  Mark Crain

Je pense que les trois croix vides sont des tombes, Mark. Si vous zoomez, vous pouvez voir les monticules de terre, mais je peux me tromper car personne ne semble creuser davantage. Oui, je pense que les hommes sont traînés par les chevaux pour être les prochains. Ce n'est pas très réjouissant.

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
il y a 2 mois

Quel que soit le peintre, je suis heureux de voir que la peinture est restée au Japon. L'Église en Extrême-Orient a une histoire digne mais difficile. J'ai récemment vu un documentaire sur le travail d'un pasteur chrétien qui tente de faire sortir des gens de Corée du Nord, où les conséquences de la possession d'une Bible sont très graves. Il s'intitule "Escape from Utopia" et je le recommande.

La peinture ne me semble pas si japonaise que cela, mais tente une forme classique avec la représentation de chérubins, etc. Je trouve la partie inférieure droite très intéressante, car on y voit non seulement les femmes prêtes à prendre les corps et à les envelopper pour les enterrer, mais aussi les enfants qui montrent ce qui se passe, dans le dos des bourreaux. La femme qui montre du doigt n'a pas besoin de parler. Les personnes qui regardent doivent rester silencieuses, sinon elles subiront le même sort. Les enfants, eux, se souviendront. Les croix sont toutes numérotées, mais pas en japonais. J'aime ce mystère qui entoure la peinture. C'était et c'est toujours un document important.

Dans cette lecture, Jésus se montre intransigeant à l'égard des traditions et des rituels qui ne sont que des "règles humaines". Je trouve intéressant que Jésus utilise la première personne lorsqu'il dit : "Le culte qu'ils ME rendent ne vaut rien (mes majuscules)". Nous aimons nos traditions, n'est-ce pas ? Il n'y a rien de plus enthousiaste qu'une tradition qui a perdu toute signification, et il est facile, en ces temps de changements rapides, d'y trouver une sorte de réconfort.

Jésus cherche avant tout à trouver une authenticité dans la manière dont les Juifs conduisent leur culte et leurs rituels. Peut-être qu'en raison des nombreuses menaces que faisaient peser sur eux la domination romaine et le paganisme envahissant, ils avaient embelli et formalisé ces rituels au point d'en faire une observance absurde. Jésus tente de les dépouiller et de trouver l'essentiel de ce qu'ils croient dans leur cœur, mais il n'y trouve pas grand-chose. Dans le dernier paragraphe, le mot "tradition" est mentionné trois fois. Il est venu pour jeter ces traditions, pour les remplacer par une foi fondée sur la réalité de la relation entre l'homme et la divinité, la nouvelle alliance.

Le Japon reste une société très traditionnelle à bien des égards, et nous ferions bien de nous pencher sur nos propres traditions et de nous demander : "Qu'est-ce que cela signifie vraiment ?

Par ailleurs, les arbres de l'autre côté de la route sont en train d'être taillés, y compris l'ancien tilleul anglais dont le partenaire a été complètement abattu il y a un an. J'ai d'abord cru qu'ils se contentaient de l'élaguer, mais il était tellement gros qu'ils ont dû l'abattre par étapes. J'espère vraiment qu'ils ne feront pas la même chose avec celui qui reste ! Tout doit passer, je suppose.

Thimas@
Membre
Thimas@
il y a 2 mois
Répondre à  spaceforgrace

Vous semblez tous convenir que les traditions peuvent devenir rigides et observées sans réflexion. Lorsque je suggère que la messe répétitive devrait être modifiée pour être légèrement plus édifiante, je reçois une forte réaction de la part de l'AC.

Elvira
Membre
Elvira
il y a 2 mois
Répondre à  Thimas@

Les pharisiens reprochent à Jésus que ses disciples ne respectent pas les traditions religieuses légales. Jésus les accuse d'avoir un culte vide... Parfois, les actes religieux accomplis avec une grande solennité, selon les traditions, deviennent un culte vide et cela enlève le sens humain au religieux. Les disciples de Jésus n'étaient pas des spécialistes de l'apparat et des rites solennels, mais d'une profonde humanité. Je pense que nous devrions donner à nos célébrations plus de simplicité, plus de sens.... plus d'humanité.

George K
George K
il y a 2 mois
Répondre à  Elvira

Je pense qu'il serait plus juste de remplacer le mot "humanité" par le mot "spiritualité".

Chazbo M
Membre
Chazbo M
il y a 2 mois
Répondre à  Thimas@

Le caractère répétitif est l'objectif principal.

George K
George K
il y a 2 mois
Répondre à  Chazbo M

Matthieu 6:7-8 King James Version 7 "Quand vous priez, ne faites pas de vaines répétitions, comme font les païens, qui s'imaginent être exaucés à force de parler. 8 Ne leur ressemblez donc pas ; car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous le lui demandiez."

Thimas@
Membre
Thimas@
il y a 2 mois
Répondre à  George K

Excellent 👌

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
il y a 2 mois
Répondre à  George K

Je pense que l'accent est mis sur le mot "vain", George.

George K
George K
il y a 2 mois
Répondre à  spaceforgrace

Je suis d'accord, je pense que cela signifie que je pense que la façon dont je prie est la meilleure, ou peut-être la seule, façon de prier. Ce n'est pas la répétition, c'est l'arrogance de penser que je sais mieux que les autres, ou que je suis plus proche de Dieu parce que j'utilise des mots plus nobles.

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
il y a 2 mois
Répondre à  George K

Je suis d'accord - il n'y a pas de méthode absolue lorsqu'il s'agit de prier. Si elle vient du cœur, Dieu sera là.

Thimas@
Membre
Thimas@
il y a 2 mois
Répondre à  Chazbo M

Nous n'avons probablement pas besoin de toute la partie adoration et glorification. Je ne pense pas que Dieu ressente le besoin humain d'approbation, si vous avez créé l'univers (s) vous n'auriez pas besoin de quelques primates avancés vous disant à quel point vous êtes merveilleux. 😁

Elvira
Membre
Elvira
il y a 2 mois
Répondre à  Thimas@

Je suis sûr que Dieu n'en a pas besoin, ceux qui en ont "besoin", c'est nous. Adorer Dieu, c'est le reconnaître Seigneur de l'Histoire.

Thimas@
Membre
Thimas@
il y a 2 mois
Répondre à  Elvira

Tant que nous ne sonnons pas comme des Aztèques au sommet d'une pyramide, ça va 😀

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
il y a 2 mois
Répondre à  Thimas@

Qu'est-ce qui n'allait pas avec les Aztèques ? Il y a quelques années, nous avions une barre chocolatée qui portait leur nom, c'était l'une de mes préférées et maintenant elle n'existe plus. Les barres aztèques me manquent !

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
il y a 2 mois
Répondre à  Elvira

Excellente réponse Elvira !

Jamie Cardinal
Membre
Jamie Cardinal
il y a 2 mois
Répondre à  Thimas@

"Nous devenons comme ce que nous aimons. Si nous aimons ce qui est vil, nous devenons vils ; mais si nous aimons ce qui est noble, nous devenons nobles".
- Fulton J. Sheen, La vie vaut la peine d'être vécue

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
il y a 2 mois
Répondre à  Chazbo M

N'est-ce pas juste ? C'est comme aller à une fête de famille où tout le monde sait comment cela va se passer et se sent donc à sa place et bienvenu.

George K
George K
il y a 2 mois
Répondre à  Thimas@

Thimas, je n'ai jamais eu de réactions négatives. Ce que vous me donnez, c'est de quoi réfléchir, de voir les choses sous un angle différent. Je vous en remercie.

Thimas@
Membre
Thimas@
il y a 2 mois
Répondre à  George K

C'est très gentil de votre part George et apprécié 😊

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
il y a 2 mois
Répondre à  Thimas@

Thimas- Je me souviens de votre déclaration à ce sujet et de ma question à laquelle vous n'avez pas répondu. Qu'est-ce que vous changeriez dans la messe ? J'ai également souligné que la messe n'était pas une question de préférence individuelle (bien que si vous assistez à n'importe quelle messe dans un certain nombre d'églises, vous pouvez trouver de légères différences qui sont plus à votre goût) ? Je pense que vous vous méprenez légèrement sur l'importance de la messe en tant que source et sommet de la vie chrétienne. On peut bricoler d'autres choses, mais pas la messe !

La messe a une véritable signification et, même après Vatican 2, on peut dire que les changements apportés à la messe n'ont pas bafoué la tradition, mais sont revenus à un rite pré-tridentin plus accessible.

C'est ce que vous appelez le "pushback". J'espère vraiment qu'à un moment ou à un autre, vous trouverez une messe qui vous fera prendre conscience de ce qui se passe vraiment. Il existe de nombreux rites différents en pleine union avec l'Église catholique romaine.

Peut-être répondrez-vous à ma question ? Je reçois souvent cette réponse de la part de personnes qui me disent que l'Église doit changer, mais lorsque je leur demande de quelle manière, elles restent étrangement silencieuses.

Thimas@
Membre
Thimas@
il y a 2 mois
Répondre à  spaceforgrace

Merci SFG, j'ai fait de nombreuses suggestions sur la façon dont la messe devrait être modifiée dans le passé. En fait, j'ai même soumis des suggestions au Synode, mais je suis certain que la ligne conservatrice prévaudra et que rien ne changera !

Les lectures peuvent provenir d'autres sources que l'Ancien Testament, par exemple d'auteurs religieux modernes ou plus récents ! Même Richard Rohr !
Le Glory be devrait être complètement supprimé. D'autant plus qu'il se termine par la paix aux hommes de bonne volonté, qu'est-ce qui ne va pas avec la paix à tout le monde ? Cela ressemble trop à un chant primitif pour moi !

Le sermon est unique en ce sens qu'il nous fait la leçon sans que nous puissions faire de commentaires. La messe devrait être plus interactive et encourager la discussion. Prévoyez donc du temps pour deux questions peut-être.

Les prières d'enchères sont une perte de temps, elles devraient être abandonnées ou transformées en autre chose. En fait, elles demandent trop pour trop de personnes.

Jésus nous a donné la prière du Seigneur, mais il n'a pas dit que c'était la seule prière que vous deviez dire à la messe ou que vous deviez la répéter à l'infini, c'était un exemple de la manière de prier. Les prières peuvent être variées. C'est une mauvaise traduction de toute façon bien sûr que Dieu ne nous soumet pas à la tentation.

Dans l'ensemble, cela rend la messe plus intéressante. Jésus ne s'est pas répété à l'infini, Saint Paul non plus. Je suis sûr que les premiers chrétiens ne l'ont pas fait. Les évangiles n'avaient même pas été écrits lorsque Saint Paul parlait.

Si nous avons l'intention de lire des passages des Évangiles, nous devons clarifier pour les plus jeunes des choses qui sont manifestement absurdes, comme le fait de parler aux démons, etc. Ils sont aussi précis qu'une émission politique d'un parti, ils sont écrits pour nous convertir. C'est très bien, nous pouvons lire entre les lignes, il s'agissait de peuples primitifs qui n'avaient aucune connaissance de la science, de l'évolution ou de la structure de l'univers. Imaginez un adolescent écoutant quelqu'un lire que les disciples ont été envoyés pour chasser les démons, etc... ils penseront qu'ils écoutent Harry Potter.

Idéalement, il est bien trop tard pour que Jésus revienne. Il nous a laissé un excellent aperçu de la manière dont une bonne personne devrait vivre sa vie, mais la relique de plus de 2000 ans de littérature n'est tout simplement pas adaptée à l'objectif poursuivi. J'ai lu comment interpréter l'ancien testament, mais une grande partie est assez difficile à traiter, en particulier l'apocalypse. J'ai lu comment interpréter l'Ancien Testament, mais une grande partie est assez difficile à traiter, en particulier l'apocalypse. (Je suis un grand fan du psaume 143 cependant !)

Si vous n'aviez pas été élevé dans la foi catholique, si vous n'aviez pas suivi le catéchisme, etc. et si vous veniez juste d'être initié à la lecture de l'Ancien et du Nouveau Testament à la messe, je me demande ce que vous en penseriez. Mettez-vous dans la peau d'un adolescent moderne et intelligent.

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
il y a 2 mois
Répondre à  Thimas@

Merci pour cette réponse Thimas - j'ai également soumis quelques idées au synode qui seront probablement ignorées elles aussi !

J'ai écrit une longue réponse à votre commentaire, mais je l'ai supprimée.

N'avais-je pas été élevé dans la foi catholique ? Mmm... mais je l'ai été, et c'est dans mes os. Sinon, je ne serais pas ici.

Me mettre dans la peau d'un adolescent moderne et intelligent ? Pourquoi ? A-t-il une certaine autorité du fait qu'il est plus jeune, plus intelligent ou plus "moderne" que moi ?

Je crains de m'engager dans l'une des voies sans issue de Chazbo, Thimas, mais je vais partir en me demandant pourquoi vous êtes venu sur ce site et continuez d'y venir.

Je vous ai posé une question et vous avez eu l'amabilité d'y répondre. J'espérais quelque chose de plus authentique ou de plus original. Je ne vous poserai plus de questions, mais je vous souhaite bonne chance dans votre recherche de ce que vous venez chercher ici.

Thimas@
Membre
Thimas@
il y a 2 mois
Répondre à  spaceforgrace

Merci pour vos commentaires Je ne cherche pas du tout. Pourquoi plusieurs personnes ici pensent-elles que je cherche quelque chose ? J'ai largement dépassé les 70 ans et, à moins qu'il ne s'agisse d'un site de soutien mutuel, il n'y a aucune raison pour que quelqu'un qui a une opinion différente de la mienne ne puisse pas poster, je suppose.
Il ne s'agit pas de savoir si je "comprends" ou non, car ce que je "comprends" peut être différent de ce que vous faites.
Je ne veux pas dire qu'un adolescent est plus intelligent que n'importe qui d'autre, tout ce que je dis c'est que si nous voulons que les gens continuent à aller à l'église, nous devons nous moderniser. La messe n'est pas seulement faite pour que les personnes âgées se sentent à l'aise.
Je pense que certaines personnes ont peur de se confronter à leurs propres croyances. Soyons réalistes : Jésus dit clairement que si nous ne le suivons pas, nous serons effectivement punis, car il nous a montré la voie à suivre.

Dernière modification il y a 2 mois par Thimas@
Elvira
Membre
Elvira
il y a 2 mois
Répondre à  Thimas@

Selon la première partie, mais votre dernière phrase, que nous serons punis, n'est pas compatible avec l'idée d'un Dieu d'amour, supérieur à nous en miséricorde. Notre tâche est d'annoncer le salut de tous, sans fermer les portes du Paradis à quiconque. Car la Bible dit que Dieu a un projet : "Il veut que tous les hommes soient sauvés. Et nous n'avons pas à en douter, ni à penser que quelqu'un sera puni

George K
George K
il y a 2 mois
Répondre à  Elvira

Je crois que nous serons tous sauvés, ce qui signifie que nous irons tous au paradis. Je crois aussi que ceux qui ont renié les enseignements de Jésus seront au ciel ; mais ils ne sauront pas qu'ils sont en présence de Dieu parce qu'ils sont toujours concentrés sur leur façon de faire les choses, ou sur la connaissance de l'inconnaissable... ou quelque chose comme ça. Ce que je veux dire, c'est que si nous ne nous concentrons pas sur Dieu maintenant, nous ne nous concentrerons pas sur Dieu à ce moment-là.

Thimas@
Membre
Thimas@
il y a 2 mois
Répondre à  Elvira

Si vous lisez l'évangile de Jean d'un bout à l'autre, il dit en fait que nous ne serons pas sauvés si nous ne suivons pas Jésus.

Thimas@
Membre
Thimas@
il y a 2 mois
Répondre à  Elvira

Dieu a déclaré que la sanction du péché est la mort spirituelle et la séparation d'avec Dieu dans un lieu de jugement appelé l'enfer : "Car le salaire du péché, c'est la mort" (Romains 6:23). Jésus a clairement enseigné que les pécheurs étaient condamnés par le péché et qu'ils périraient et iraient en enfer s'ils ne croyaient pas en lui comme leur Sauveur (Jean 3:16-18).

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
il y a 2 mois
Répondre à  Thimas@

Je ne vois rien de mal à l'entraide, en ces temps difficiles, nous en avons tous besoin. Ce que je ne comprends pas, Thimas, et peut-être que je m'engage dans une autre impasse, c'est que c'est vous qui définissez qui nous sommes, et c'est ce qui me déconcerte. Pourquoi devez-vous dire des choses comme "si nous voulons que les gens continuent à aller à l'église" ? C'est pourquoi j'ai l'impression que vous ne comprenez pas. Je n'ai aucun contrôle sur les personnes qui vont ou ne vont pas à l'église, ni sur l'église qu'elles fréquentent. Si j'avais l'impression que quelqu'un venait à mon église parce que je l'y avais forcé d'une manière ou d'une autre contre son gré, comment me sentirais-je ? Certainement pas à l'aise. Vous semblez également supposer que l'église n'est remplie que de personnes âgées ? Nous vivons dans un pays où les personnes âgées sont majoritaires, et je ne vais certainement pas à la messe pour me sentir "à l'aise".

Il est certain que l'Église a beaucoup à faire pour répondre aux besoins de nos jeunes, ce que j'ai mentionné dans ma présentation au synode, mais cela ne signifie pas qu'il faille jeter le bébé avec l'eau du bain.

Je pense que l'Église a besoin d'une catéchèse plus active et plus authentique, qui reflète la réalité de la vie familiale et y réponde - qui rencontre les gens là où ils sont. Ce n'est pas encore quelque chose que l'Église saisit pleinement, mais elle en a vraiment besoin. Peut-être pouvons-nous nous mettre d'accord sur ce point ?

Je dois faire face à mes convictions chaque jour, comme la plupart d'entre nous, quelles que soient nos croyances. Le monde est plein de confusion et de tristesse et nous serions des gens sans cœur si nous ne le ressentions pas et si nous pensions que cela n'a pas d'importance.

Votre idée que Jésus menace de nous punir parce que nous ne croyons pas, et que nous avons peur de cette punition, ne fait que montrer à quel point vous n'êtes pas du tout en phase avec la réalité.

Je vous souhaite tout de même bonne chance, Thimas. J'aimerais que nous soyons moins critiques et plus ouverts à l'écoute des autres. Pardonnez ma frustration et mon impatience.

Je suis certainement toujours en recherche, mais ce n'est pas pour ce que vous pensez. Je vous souhaite la paix.

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
il y a 2 mois
Répondre à  Thimas@

Je ne pense pas que Thimas comprenne Janey. Peut-être le comprendra-t-il bientôt. En attendant, il a réussi à m'énerver, et je pense que c'est ce qu'il avait l'intention de faire. Cela me fait penser qu'il est vraiment un "adolescent". Je me retire.

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
il y a 2 mois
Répondre à  spaceforgrace

Ce n'est pas une période facile, mais ça ira, merci.

Chazbo M
Membre
Chazbo M
il y a 2 mois
Répondre à  Thimas@

ET BIEN VA DANS UNE ÉGLISE ÉVANGÉLIQUE PLUS ACCESSIBLE OU JE NE SAIS QUOI D'AUTRE. SI L'ÉGLISE CATHOLIQUE NE RÉPOND PAS À VOS EXIGENCES, ALLEZ AILLEURS POUR TROUVER QUELQUE CHOSE DE PLUS À VOTRE GOÛT !!!

Thimas@
Membre
Thimas@
il y a 2 mois
Répondre à  Chazbo M

Pas besoin de crier🤣.

Je pense que les juifs conservateurs d'il y a 2000 ans ressentaient la même chose face à tout type de changement.

Personnellement, je me sentirais une vraie Charlie si j'étais aussi réactionnaire 🤣.

Dernière modification il y a 2 mois par Thimas@
Jamie Cardinal
Membre
Jamie Cardinal
il y a 2 mois
Répondre à  Thimas@

La messe catholique n'est PAS une répétition.
La messe en tant que croix et re-présentation. (Notez le mot "re-présentation").

"L'Eucharistie est donc un sacrifice parce qu'elle re-présente (rend présent) le sacrifice de la croix, parce qu'elle en est le mémorial et parce qu'elle en applique le fruit : [le Christ], notre Seigneur et notre Dieu, devait une fois pour toutes s'offrir à Dieu le Père par sa mort sur l'autel de la croix, pour y accomplir une rédemption éternelle. Mais comme son sacerdoce ne devait pas prendre fin avec sa mort, lors de la dernière Cène, "dans la nuit où il fut livré", [il a voulu] laisser à son épouse bien-aimée, l'Église, un sacrifice visible (comme l'exige la nature de l'homme) par lequel serait re-présenté le sacrifice sanglant qu'il devait accomplir une fois pour toutes sur la croix. (CEC 1366)

Je vais citer une partie d'un article de Matthew Becklo, auteur à Word on Fire :
"Re-présenter, c'est rendre présente, manifester une réalité éternelle ici et maintenant. "Puisque Jésus est divin, écrit Mgr Barron dans son livre Eucharistie, toutes ses actions, y compris et surtout l'acte sacrificiel par lequel il a sauvé le monde, participent à l'éternité de Dieu et peuvent donc être rendues présentes à n'importe quel moment du temps. L'Église catholique enseigne que c'est précisément ce que fait la messe : elle rend présent, de toute éternité, le sacrifice unique du Christ sur le Calvaire. Et si le mode de présentation est différent, le sacrifice reste le même. C'est pourquoi, dans The Mass, Mgr Barron fait un geste vers la croix lorsqu'il utilise ce mot pour décrire l'Eucharistie. La messe est la croix présentée à nouveau - non pas à notre initiative, mais à l'initiative de Jésus ; non pas par notre propre travail, mais par le travail du Christ ; et non pas pour essayer de compléter l'offrande parfaite du Fils unique comme si Dieu en avait besoin, mais pour participer à cette offrande et en appliquer les fruits à travers les âges parce que l'humanité en a besoin".

Nous devons être si reconnaissants de pouvoir vivre cette expérience.

Thimas@
Membre
Thimas@
il y a 2 mois
Répondre à  Jamie Cardinal

A votre humble avis, merci de partager. J'ai entendu dire que l'humilité et la compassion permettent de mener une vie parfaitement joyeuse.
Jésus fait référence à "son père" pour que les gens de l'époque comprennent. En réalité, nous croyons que Jésus est l'alter ego de Dieu, n'est-ce pas ? Je suis à peu près certain que, comme le disent les Juifs, Dieu est célibataire et qu'il aurait pu créer autant d'alter ego qu'il le souhaitait, mais qu'il a en fait choisi Jésus. Cette histoire de fils unique est une perception des êtres humains et un mécanisme qui a permis à des personnes il y a longtemps de comprendre. Croyez-vous sérieusement que cette entité incroyable qui peut créer l'univers entier, entendre les pensées et les prières de tout le monde et nous juger, a un fils, comme les dieux grecs dans la mythologie ?
C'est notre façon de l'interpréter, ce n'est pas vraiment comme ça. Ce n'est pas comme si vous ou moi perdions un fils.
Le sacrifice a été très douloureux et je l'accepte. Mais ce n'était que temporaire, Jésus est réapparu, n'est-ce pas, sous sa forme humaine.

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
il y a 2 mois
Répondre à  Thimas@

Ce qu'il dit sur la nature de Jésus n'est pas en opposition avec l'enseignement de l'Église, selon lequel Jésus est l'alpha et l'oméga. J'ai l'impression qu'il dit que nous devrions rechercher la nature du Christ dans l'autre, ce avec quoi je suis également d'accord. Je ne suis cependant pas d'accord avec l'idée que Dieu a un alter ego. Cela revient à dire que nous savons ce que Dieu a ressenti lors du sacrifice de son fils ?

Jamie Cardinal
Membre
Jamie Cardinal
il y a 2 mois
Répondre à  Thimas@

Que pensez-vous de la transsubstantiation ?
Je viens de penser à quelque chose....Etes-vous un catholique anglais ou peut-être pas.
Et zut ! Ne parlons pas de cela......considérant l'histoire anglaise, etc. et la messe catholique.

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
il y a 2 mois
Répondre à  Jamie Cardinal

Oh non, pas un catholique anglais ! Ou voulez-vous dire un catholique anglican ? C'est plus facile de dire que je suis un catholique romain parce que c'est ce que je suis avant tout.

George K
George K
il y a 2 mois
Répondre à  spaceforgrace

Il y a une semaine ou deux, nous avons discuté ici de l'adoration. Spaceforgrace, vous avez très bien exprimé les préoccupations que j'avais au sujet de mon adoration de Dieu.

La façon dont je conçois ce que l'on appelle "l'Ancien Testament" et "le Nouveau Testament" est qu'il s'agit en fait de "l'Ancienne Relation" et de "la Nouvelle Relation" avec Dieu.

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
il y a 2 mois
Répondre à  George K

Je préfère l'alliance, qui signifie un accord conclu en premier lieu avec Abraham et ses descendants dans l'Ancien Testament, puis dans le Nouveau Testament avec l'ensemble de l'humanité. Il fait partie d'une relation que nous ne pourrons jamais comprendre entièrement, mais grâce à laquelle nous pouvons grandir en tant qu'êtres humains et essayer de comprendre ce que nous faisons ici, de donner un but et une forme à notre vie, et pas seulement l'espoir que tout cela n'est pas une énorme perte de temps.

George K
George K
il y a 2 mois
Répondre à  spaceforgrace

Ce que je crois, c'est que la spiritualité consiste à entretenir des relations d'amour avec toutes les personnes que je rencontre. L'une de mes convictions est que je ne peux pas aimer Dieu plus que la personne que j'aime le moins. Jésus nous a donné un commandement : "Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés". C'est la raison pour laquelle je considère qu'il s'agit d'une "nouvelle relation".

Je n'essaie pas de vous faire changer d'avis ou d'argumenter, j'explique simplement pourquoi je crois ce que je crois.

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
il y a 2 mois
Répondre à  George K

J'apprécie vos commentaires, George, et je peux dire que votre parcours est authentique. Je suis d'accord avec vous à bien des égards. J'aime vraiment lire ce que vous avez à dire chaque jour.

Nous devrions avoir des relations d'amour, idéalement mais pas toujours possible, avec tout le monde - mais cela ne nous rend pas spirituels, juste altruistes. Je pense qu'il y a une différence. Les athées sont tout aussi capables de s'aimer les uns les autres.

Pour moi, si je n'aime pas Dieu, je ne peux aimer personne. Je crois que tout amour, sous quelque forme que ce soit, vient de Celui qui est le plus grand amour, qui est l'amour lui-même.

C'est là que mon voyage m'a mené et me mène. Je ne vois rien de mieux à faire de ma vie en ce moment et je n'ai aucune idée de l'endroit où cela me mènera.

Il s'agit d'un excellent forum où il est bon d'exprimer et d'élaborer ce en quoi nous croyons. Continuez à partager.

George K
George K
il y a 2 mois
Répondre à  spaceforgrace

Spaceforgrace, ma première pensée en lisant votre réponse est : "Pourquoi n'est-il pas possible d'avoir des relations amoureuses ?" Je crois qu'il m'est toujours possible d'offrir de l'amour, ce n'est pas mon affaire s'il est reçu ou non. J'ai fait ma part ; je peux être aimant. Je ne crois pas que votre commentaire sur le fait d'essayer d'être aimant envers les autres soit simplement altruiste. Ou peut-être que je ne comprends pas ce que vous dites. Les athées d'Abiu sont tout aussi capables de s'aimer les uns les autres ; se prétendre athées signifie simplement qu'ils ne savent pas que Dieu est amour.

L'une de mes convictions sur Dieu est que Dieu est la source de l'amour, de la lumière et du bien dans l'univers ; sans Dieu, il n'y aurait pas d'amour. Sans Dieu, il n'y aurait pas d'amour. Je suis donc d'accord pour dire que Dieu est l'amour lui-même. Ce qui m'empêche d'aimer Dieu, c'est que je crois que Dieu est un esprit. Je ne sais pas comment aimer quelque chose d'abstrait. Je peux dire que j'essaie d'aimer toutes les créations et créatures de Dieu. Pour moi, dire que j'aime Dieu, c'est un peu comme dire que j'aime la gravité.

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
il y a 2 mois
Répondre à  George K

Ok - mais je crois aussi que Dieu s'est fait homme, et que nous accédons à l'Esprit et au Père (utilisez le terme que vous voulez pour le Créateur, bien que Jésus n'ait pas prié un esprit mais une personne) par Lui, avec Lui et en Lui.

George K
George K
il y a 2 mois
Répondre à  spaceforgrace

La pensée que j'ai à ce sujet est que je n'accède pas à l'Esprit et au Père ; je crois qu'ils viennent à moi, où que je sois. Jésus a dit qu'il nous enverrait son Esprit lorsqu'il partirait. C'est peut-être juste une question de perspective. Pourquoi croyez-vous que Jésus a prié une personne ?

J'ai fait une erreur dans mon commentaire ci-dessus... à l'endroit où il est écrit "Abiu atheistics", je voulais dire "About atheistics".

George K
George K
il y a 2 mois
Répondre à  George K

Janey, j'ai mal écrit... J'ESSAIE d'avoir une relation d'amour avec toutes les personnes que je rencontre. J'ESSAIE de considérer chaque personne comme un Dieu avec une peau. Je n'y parviens pas toujours. (J'aimerais que nous ayons le soulignement ici.) (En y réfléchissant bien, non, je ne l'ai pas. 😊)

Je suis d'accord pour dire que l'amour est un choix, et que l'amour est aussi un sentiment. Nous choisissons qui nous aimons. Le fait est que Jésus nous a COMMANDÉ de nous aimer les uns les autres. Pour moi, c'est ce qui importe à Jésus. Il n'est pas facile pour moi d'aimer quelqu'un dont je n'aime pas le comportement. J'aime parce que j'aime bien que. Je peux choisir d'aimer une personne sans pour autant aimer son comportement. Je crois que mon comportement décrit ce que j'ai fait, il ne définit pas qui je suis. Je suis un enfant bien-aimé de Dieu. L'une de mes stratégies consiste à visualiser les mots "Enfant bien-aimé de Dieu" écrits sur le front des autres. Il y a un dicton qui dit : "Les gens blessés blessent les gens". Je visualise donc "Enfant blessé de Dieu" sur leur front. Il m'est ainsi plus facile d'essayer d'aimer tous ceux que je rencontre. Ma définition de l'amour est que je me soucie de vous, que je veux le meilleur pour vous, que je veux que vous soyez heureux. Je me rappelle que la perfection n'est pas une option.

Je crois que je suis un être spirituel qui vit une expérience humaine. Je ne crois pas être spirituel ou humain, je crois être à la fois spirituel et humain.

Pour moi, il est très difficile de mettre ces pensées abstraites en mots cohérents.

George K
George K
il y a 2 mois
Répondre à  George K

Je crois que Dieu se soucie que nous essayions, et non que nous réussissions.

Will Howard
Membre
Will Howard
il y a 2 mois
Répondre à  spaceforgrace

"La répétitivité est l'objectif principal.

Ohhh THANK YOU - let's see do I have everyone?- SFG, Thimas, Elvira , George, Chazbo ; what a fascinating thread re : liturgy, oriental traditionalism, CA, and Martyrdom - not to mention the "ancient English Lime".

En citant le Père "naïf et simple", je me retrouve à réfléchir sur le travail de notre contemporain (canadien) hautement catholique, William Kurelek et certainement Bruegel en regardant l'œuvre d'aujourd'hui. Je préfère parler de l'éclat de la vision iconographique "enfantine" et "joyeuse" des martyrs témoins du Royaume de Dieu, dans la ménagerie de l'"humanité" médiévale, violente et grotesque.

Ok ... laissez-moi vous expliquer/déballer.

Le sacrifice de la messe
Jour après jour.
Lever et coucher du soleil,
L'air entre et sort de nos poumons
Dans le rituel du BELIE-in syncopé
Le bois de la croix.
Tous, une croyance en et
Représentation de l'arbre de vie
Dans sa vie et sa mort.
En tant que ligne d'horizon nagasakienne
pixellisation d'effigies nucléarisées de
de Saint Paul et de ses compagnons -
rayonnant la lumière éternelle de Dieu.

Non JAMAIS en vaines répétitions et réglementations
Des préoccupations liturgiques.
De peur que notre croyance ne soit vidée de
Le véritable don du cœur à la liberté.
Mais il est certain que le "point de"
C'est la force de la prière :
C'est en mourant que nous trouvons la vie,
La liturgie de la Croix du Christ élevée et centrale
L'épicentre de notre "adoration et glorification" ;
La révélation du Saint Sacrement de la vie
L'assistance "joyeuse" au service de la création
Un chant de louange perpétuel purification -
Dans le culte eucharistique de la vraie lumière qui irradie.

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
il y a 2 mois
Répondre à  Will Howard

Père Will, je pensais à vous alors que je traversais une nouvelle fois une légère crise existentielle en faisant mes courses à Tesco ce soir. Je me demandais si vous aviez quelque chose à dire et à quel point il serait bon que vous passiez par là et que vous m'apportiez un éclairage et un soulagement dont j'ai tant besoin. Vous êtes venu et maintenant mon cœur et mon âme peuvent se reposer malgré la tâche ardue et, je l'espère, pas trop infructueuse d'essayer si mal d'expliquer pourquoi je crois ce que je crois et à quel point cela peut être beau, bouleversant pour l'esprit et le cœur.

Mais où trouver cet amour ? Comment pouvons-nous trouver cet amour autrement que dans le sacrifice entier, saint et sans faille de la messe ?

Car comment puis-je vivre, si ce n'est pour prouver un amour pour un amour sans mesure ?

Will Howard
Membre
Will Howard
il y a 2 mois
Répondre à  spaceforgrace

En effet, SFG.
Le Saint Sacrement de l'Amour de Dieu incarné dans le sacrifice de l'Amour, est la preuve, est notre preuve, de la Vie sans mesure "DANS" le Christ ; dans le don qu'il nous fait de lui-même, à nous, son Épouse infinie.

Thimas@
Membre
Thimas@
il y a 2 mois

Si vous consultez wiki, vous verrez que les Japonais étaient extrêmement cruels envers ces catholiques, y compris les enfants de chœur. Il est étrange que le Japon et la Corée aient une culture d'extrême politesse, mais qu'ils soient enclins à apprécier la violence. L'histoire du Japon en Chine et la Seconde Guerre mondiale en sont un bon exemple. Regardez un film d'action coréen ou japonais et vous verrez ! Paradoxalement, j'aime beaucoup le Japon. Les gens sont charmants, méticuleux et, comme je l'ai dit, très polis.

Chazbo M
Membre
Chazbo M
il y a 2 mois
Répondre à  Thimas@

Ils ont une grande propension à la violence, bien qu'ils n'aient pas été si mauvais pendant la Première Guerre mondiale, où leur principal objectif était de s'emparer des possessions allemandes dans le Pacifique.
La politesse est un vernis qui s'efface facilement. Nous, les Britanniques, qui étions autrefois considérés comme polis, sommes aujourd'hui considérés comme le peuple le plus lourdaud d'Europe.

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
il y a 2 mois
Répondre à  Chazbo M

Ne partageons-nous pas tous cette propension à la violence, Chazo ? Vous connaissez mes opinions sur la guerre et l'accaparement des terres. Je suis d'accord pour dire que les Britanniques ont maintenant l'impression d'être la risée du monde. Et ce n'est pas sans raison, même si les États-Unis viennent juste après. J'en ai peut-être déjà trop dit.

Jamie Cardinal
Membre
Jamie Cardinal
il y a 2 mois
Répondre à  Thimas@

N'est-ce pas un compliment en retour ? Vous aimez le Japon et dites qu'ils sont polis d'un côté, puis vous dites qu'ils sont incroyablement cruels...........C'est comme dire que les Anglais étaient si gentils avec les Sud-Africains si vous n'êtes pas obsédé par la façon dont les Anglais ont créé des camps de concentration en Afrique du Sud pendant la guerre des Boers. La pollution de l'eau, le manque de nourriture et les maladies infectieuses ont fini par tuer des dizaines de milliers de civils.......oui, c'est vrai, des civils !........et ne parlons pas des autres régions du monde où les Anglais civilisés ont décidé d'errer LOL.

Patricia O'Brien
Membre
Patricia O'Brien
il y a 2 mois

Une image - et une histoire - effrayante, triste et pourtant courageuse. Gloire à Dieu.

Tina Shaw
Membre
Tina Shaw
il y a 2 mois

Un tableau émouvant, et intéressant d'en apprendre plus sur St Paul Miki.

Zeffi
Membre
Zeffi
il y a 2 mois

Quelle photo étonnante, et quelle histoire étonnante de foi et de martyre ! Je n'avais jamais entendu parler de ces martyrs japonais, il est donc intéressant d'apprendre leur histoire.

J'ai trouvé la représentation d'une crucifixion de masse très choquante. Certains des martyrs ont l'air petits, comme des enfants ou des adolescents. Six d'entre eux sont accompagnés d'assistants, dont l'un (peut-être une femme) est agenouillé et tient un morceau de tissu, tandis qu'un autre (un homme) donne un coup de grâce avec une lance ( ? si j'interprète bien). J'ai d'abord pensé que les lanceurs brandissaient leurs poings en direction du crucifié, mais en agrandissant l'image, j'ai pu voir l'action).

Au-dessus d'eux, le Christ est là, sur sa croix, solidaire d'eux, et derrière lui, les nuages se séparent, ouvrant la porte du Ciel. Autour du Christ, dans les nuages, des anges apportent des palmes et des couronnes de martyrs.

Chazbo M
Membre
Chazbo M
il y a 2 mois

Un récit intéressant sur les débuts du christianisme au Japon. En 2016, Martin Scorcese a réalisé un film sur les Jésuites dans le Japon du XVIIe siècle, que j'ai trouvé très puissant, mais dont je ne pense pas qu'il ait connu un grand succès. Le film s'intitulait "Silence" et racontait l'amère persécution des paysans catholiques japonais. La rumeur veut qu'il soit en train de réaliser un film sur le Christ, tout comme Terrence Malick.

La lecture de la Bible est quelque peu mystérieuse...

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
il y a 2 mois
Répondre à  Chazbo M

Je pense que le film a été acclamé par la critique mais n'a pas été un succès au box-office (les deux ne sont pas nécessairement congruents) et je n'ai vu que la dernière partie du film qui est vraiment déchirante mais incroyablement bien réalisée. Le film est basé sur le roman également acclamé par la critique de l'écrivain catholique japonais Shuskako Endo, que je n'ai pas encore lu mais qui figure sur ma très longue liste !

J'attends ces deux films avec impatience, à condition que Mel Gibson ne soit pas à proximité !

Chazbo M
Membre
Chazbo M
il y a 2 mois
Répondre à  spaceforgrace

Oui, SFG, vos observations sont justes. J'ai lu que le Shogun ? avait réussi à effacer la foi, mais que certains vestiges persistaient. Lorsque les missionnaires français sont arrivés au 19e siècle, ils ont trouvé des gens qui faisaient encore le signe de croix et d'autres petites observances, mais ils ne comprenaient pas grand-chose à la foi.

Dernière modification il y a 2 mois par Chazbo M
Elvira
Membre
Elvira
il y a 2 mois
Répondre à  Chazbo M

Je pense que la religion catholique a prospéré au Japon. J'ai étudié dans une école de religieuses catholiques dont le fondateur était un saint espagnol, cet ordre a créé de nombreuses fondations dans le monde entier, et ce qui est curieux, c'est que le précédent supérieur général était japonais. Au Japon, il y a cinq collèges et une université.

Jamie Cardinal
Membre
Jamie Cardinal
il y a 2 mois
Répondre à  Elvira

Saint Paul Miki et ses compagnons et les martyrs du Japon prient pour nous.
Nagasaki était autrefois considérée comme la "Rome" du Japon........es milliers de Japonais y étaient autrefois catholiques.

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
il y a 2 mois
Répondre à  Jamie Cardinal

C'est la raison pour laquelle les martyrs ont été conduits à cet endroit, afin de montrer à la population ce qui arriverait aux catholiques là-bas aussi. Une tactique intelligente.

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
il y a 2 mois
Répondre à  Chazbo M

Le signe de croix est la prière la plus puissante que nous puissions faire !

Chazbo M
Membre
Chazbo M
il y a 2 mois
Répondre à  spaceforgrace

Je n'ai jamais regardé "La Passion du Christ". Pratiquement tous les films religieux échouent. La raison pour laquelle ils échouent est intéressante.

Dernière modification il y a 2 mois par Chazbo M
spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
il y a 2 mois
Répondre à  Chazbo M

Je ne l'ai jamais vu non plus, et je n'ai aucune envie de le faire. Je ne suis pas sûr qu'ils soient tous "ratés" non plus - dans le sens où l'art chrétien peut être raté ? Tout dépend de ce que le spectateur recherche, n'est-ce pas ?

Jamie Cardinal
Membre
Jamie Cardinal
il y a 2 mois
Répondre à  Chazbo M

En Amérique, à différentes époques, les films religieux ont connu une popularité incroyable.

Patricia O'Brien
Membre
Patricia O'Brien
il y a 2 mois
Répondre à  Chazbo M

Le pensez-vous ? C'est l'un des avertissements réguliers de Jésus aux pharisiens concernant les observances : en fait, en tant que catholiques, nous en avons beaucoup - ce qui est bien - tant qu'il y a de l'amour derrière elles, mais Jésus souligne à maintes reprises que les traditions sont vides en elles-mêmes. Je ne pense pas que nous devrions les oublier, mais simplement ne pas nous y attacher.
En fait, c'est peut-être quelque chose que l'on trouve davantage dans la "vieille génération" ? Il est possible que ce ne soit plus le cas aujourd'hui, mais il faut espérer que la ferveur soit pour la foi et non plus pour les observances.
En fait, je pense que c'est de là que vient la bonne vieille culpabilité catholique - pas le péché, mais le fait de ne pas adhérer aux règles.

Elvira
Membre
Elvira
il y a 2 mois
Répondre à  Patricia O'Brien

Cela me fait penser que votre conclusion sur la culpabilité ...

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
il y a 2 mois
Répondre à  Patricia O'Brien

Bons points, Patricia.

Elvira
Membre
Elvira
il y a 2 mois
Répondre à  Chazbo M

Scorsese est un bon réalisateur, je l'aime bien, son film "Silence" est passionnant. Il a réalisé un autre film sur Jésus de Nazareth : "La dernière tentation du Christ", qui a été très controversé. Il se définit lui-même comme "un catholique raté : un croyant avec quelques doutes". Bien que la foi ne soit pas l'élément le plus important de ses films, elle apparaît en arrière-plan, définissant certains de ses personnages. Il était en Espagne la semaine dernière et à Rome, il a rencontré le Pape pour parler de son projet de vie de Jésus, à New York ? Nous verrons bien, cela semble intéressant...

Mark Crain
Membre
Mark Crain
il y a 2 mois
Répondre à  Chazbo M

Je trouve ce passage mystérieux Chazbo :

"Si un homme dit à son père ou à sa mère : Tout ce que je possède et que j'aurais pu utiliser pour t'aider est Corban (c'est-à-dire consacré à Dieu), il lui est dès lors interdit de faire quoi que ce soit pour son père ou sa mère."

Je pense qu'il me faut faire plus de recherches pour saisir l'incohérence avec "Fais ton devoir envers ton père et ta mère".

Chazbo M
Membre
Chazbo M
il y a 2 mois
Répondre à  Mark Crain

Faites-moi part du résultat de vos recherches, Mark. Je pense qu'il s'agit d'une des paroles "difficiles" du Christ.

Mark Crain
Membre
Mark Crain
il y a 2 mois
Répondre à  Chazbo M

Elvira et SFG fournissent de nombreuses informations ci-dessous.

Elvira
Membre
Elvira
il y a 2 mois
Répondre à  Mark Crain

Le cas du "Corbán" : lorsqu'un homme voulait consacrer ses biens au trésor du Temple, il pouvait, en vertu d'un accord avec les prêtres, "consacrer" son argent ou ses biens au Temple, tout en en jouissant pendant sa vie, les laissant en "héritage" au service du Temple. S'il arrivait que cet homme ait le devoir de soutenir des parents âgés ou malades, les mêmes prêtres l'empêchaient de les aider avec les fonds "Corbán", afin de ne pas diminuer l'héritage du Temple. Ce cas a suscité la juste indignation de Jésus, car sous une apparence de piété, l'un des principaux commandements de Dieu était violé.
Pour Jésus, c'était clair. Moïse avait laissé un commandement et un avertissement précis : "Honore ton père et ta mère" et "celui qui maudira son père ou sa mère mourra". Il est certain que, dans de nombreux cas, la tradition du Corbán servait à venger les parents qui avaient perdu l'affection de leurs enfants.

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
il y a 2 mois
Répondre à  Elvira

Très intéressant Elvira - merci pour cette explication, mais je ne suis pas sûr de comprendre votre dernière phrase.

Elvira
Membre
Elvira
il y a 2 mois
Répondre à  spaceforgrace

Les enfants qui ne voulaient pas de leurs parents et ne voulaient pas s'occuper d'eux dans leur vieillesse, consacraient leur argent et leur patrimoine au temple, une fausse tradition aux allures de spiritualité qui cachait un manque d'amour pour les parents.

Jamie Cardinal
Membre
Jamie Cardinal
il y a 2 mois
Répondre à  Elvira

Intéressant !!! merci d'avoir clarifié cela.......... me fait penser à certaines personnes qui envoient leurs parents dans des maisons de retraite et ne leur rendent jamais visite... car ils engagent simplement d'autres personnes pour s'occuper d'eux..........ou peut-être aux parents qui envoient leurs enfants dans des internats et des camps d'été sans les aimer correctement, etc........donner de l'argent à des institutions fantaisistes peut soulager la culpabilité, mais c'est mal. Jésus veut que les enfants aiment et honorent leurs parents et que les parents aiment leurs enfants.

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
il y a 2 mois
Répondre à  Elvira

Je pense que c'est le mot "venger" qui m'a troublé, mais je pensais que c'était ce que vous vouliez dire. Je pinaille, mais je ne devrais pas. Pardonnez-moi.

Mark Crain
Membre
Mark Crain
il y a 2 mois
Répondre à  Elvira

C'est très intéressant et instructif. Merci Elvira !

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
il y a 2 mois
Répondre à  Mark Crain

Pour moi, cela a la même signification. Si vous vous occupez de vos parents pour des raisons égoïstes ou pour vous donner l'air "dévoué", ce n'est pas authentique ou aimant, mais égoïste et superficiel. Je connais pas mal de gens comme ça !

Mark Crain
Membre
Mark Crain
il y a 2 mois
Répondre à  spaceforgrace

Je commence à comprendre. Je vous remercie.

Lectures relatives à Marc 7, 1-13

9 février 2023

Marc 7:24-30

La perspicacité de la femme syro-phénicienne

12 février 2020

Marc 7:14-23

Cœurs impurs

10 février 2022

Marc 7:24-30

La femme syro-phénicienne dont la petite fille...

8 février 2023

Marc 7:14-23

Car c'est de l'intérieur, du cœur des hommes, que viennent les ...

Rejoignez notre communauté

En plus de recevoir notre lecture quotidienne de l'Évangile et notre réflexion sur l'art, l'inscription à un abonnement gratuit vous permet de.. : 

La mission de Christian Art est de proposer chaque jour une lecture de l'Évangile associée à une œuvre d'art correspondante et à une courte réflexion. Notre objectif est d'aider les gens à se rapprocher de Dieu grâce à l'association magnifique de l'art et de la foi chrétienne.

CONNECTEZ-VOUS AVEC NOUS

Rejoignez les 70 000 personnes qui reçoivent chaque jour notre lecture de l'Évangile et notre réflexion sur l'art.

Aller au contenu principal