St-Jean Baptiste (du cycle des témoins),
Travail de Nikola Sarić 
Aquarelle sur papier,
Exécuté en 2011
© Nikola Sarić, tous droits réservés

St-Jean Baptiste (du cycle des témoins),
Travail de Nikola Sarić 
Aquarelle sur papier,
Exécuté en 2011
© Nikola Sarić, tous droits réservés

Évangile du 12 décembre 2019

On n'a jamais vu un plus grand que Jean le Baptiste.

Matthieu 11:11-15

Jésus s'adressa aux foules : "Je vous le dis solennellement, pour tous les enfants nés de femmes, un plus grand que Jean le Baptiste n'a jamais été vu ; Pourtant, le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui. Depuis la venue de Jean Baptiste, jusqu'à ce jour, le royaume des cieux est soumis à la violence et les violents le prennent d'assaut. Car c'est vers Jean que tendaient toutes les prophéties des prophètes et de la Loi ; et lui, si vous voulez bien me croire, est l'Élie qui devait revenir. Si quelqu'un a des oreilles pour entendre, qu'il écoute !".

Réflexion sur l'icône contemporaine

La lecture de l'Évangile d'aujourd'hui semble légèrement déroutante au premier abord. D'un côté, Jésus fait des compliments à saint Jean Baptiste en affirmant qu'il n'y a jamais eu de plus grand que Jean Baptiste. Mais en même temps, Jésus semble dire le contraire en affirmant que "le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui". Jésus montre ici sa capacité vraiment unique à montrer aux gens combien ils sont petits, mais ce faisant, il montre leur grandeur lorsqu'ils participent pleinement au mystère de Dieu.

Dans le monde qui nous entoure, les critères de mesure de la grandeur sont différents : les réalisations politiques et sociales, la célébrité, la richesse, le pouvoir, etc... Jésus nous dit dans cette lecture que la mesure de la grandeur selon Dieu est entièrement différente : si nous voulons être grands, nous devons chercher la Vérité, et trouver Dieu. Jean Baptiste était certainement un géant spirituel, mais il a vécu avant la Passion et la Résurrection du Christ. Nous, par contre, nous vivons à une époque où le Messie est venu et nous savons ce qu'il a fait pour nous sur la croix et nous attendons aussi son retour. Ainsi, alors que Jean ne proclamait que la venue du Messie, nous pouvons aussi proclamer la (seconde) venue, mais en étant conscients et en sachant que le Christ est déjà venu une fois pour notre salut.

L'aquarelle sur papier illustrée ici est l'œuvre de Nikola Sarić, un peintre serbe qui travaille dans la tradition des peintures d'icônes, mais en y apportant une nouvelle touche contemporaine. C'est cette tension et ce dialogue entre les icônes traditionnelles telles que nous les connaissons dans les traditions chrétiennes orthodoxes et l'art contemporain d'avant-garde qui donnent lieu à des œuvres très poignantes et frappantes. Nous voyons une image très stylisée de saint Jean, vêtu de poils de chameau, entouré d'eau qui coule, debout sous la main du Christ qui se tend vers le bas et des anges qui capturent son sang dans deux calices.

Partager cette lecture de l'Évangile

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur email

**Vous devez être connecté pour laisser des commentaires.

Lectures en rapport avec Matthieu 11:11-15

29 avril 2020

Matthieu 11:25-30

Tu as caché ces choses aux sages

5 juillet 2020

Matthieu 11:25-30

Cacher et révéler

10 décembre 2020

Matthieu 11:11-15

Un plus grand que Jean le Baptiste n'a jamais été...

15 juillet 2020

Matthieu 11:25-27

Tout m'a été confié par mon Père

Rejoignez notre communauté

En plus de recevoir notre lecture quotidienne de l'Évangile et notre réflexion sur l'art, l'inscription à un abonnement gratuit vous permet de.. : 

La mission de Christian Art est de proposer chaque jour une lecture de l'Évangile associée à une œuvre d'art correspondante et à une courte réflexion. Notre objectif est d'aider les gens à se rapprocher de Dieu grâce à l'association magnifique de l'art et de la foi chrétienne.

CONNECTEZ-VOUS AVEC NOUS

Rejoignez plus de 40 000 personnes qui reçoivent chaque jour notre lecture de l'Évangile et notre réflexion artistique.

>
Skip to content