Le Semeur,
Gravure par Sir John Everett Millais (1829-1896),
Gravure sur bois sur papier,
Publié en 1864,
Partie des illustrations de "˜The Parables of Our Lord', gravées par les frères Dalziel.
© Tate Gallery, Londres

Le Semeur,
Gravure par Sir John Everett Millais (1829-1896),
Gravure sur bois sur papier,
Publié en 1864,
Partie des illustrations de "˜The Parables of Our Lord', gravées par les frères Dalziel.
© Tate Gallery, Londres

Évangile du 12 juillet 2020

Imaginez un semeur qui sort pour semer

Matthieu 13:1-23

Jésus quitta la maison et s'assit au bord du lac, mais une si grande foule se rassembla autour de lui qu'il monta dans une barque et s'y assit. Les gens se tenaient tous sur la plage, et il leur racontait beaucoup de choses en paraboles.

Il a dit : "Imaginez un semeur qui sort pour semer. Pendant qu'il sème, certaines graines tombent sur le bord du chemin, et les oiseaux viennent les manger. D'autres sont tombées sur des rochers où elles ont trouvé un peu de terre et ont poussé tout de suite, car il n'y avait pas de profondeur de terre ; mais dès que le soleil s'est levé, elles ont été brûlées et, n'ayant pas de racines, elles se sont desséchées. D'autres sont tombés parmi les épines, et les épines ont poussé et les ont étouffés. D'autres sont tombées sur une terre riche et ont produit leur récolte, les unes au centuple, les autres à soixante, les autres à trente. Écoutez, vous qui avez des oreilles !

Les disciples s'approchèrent de lui et lui demandèrent : "Pourquoi leur parles-tu en paraboles ?" Il leur répondit : "Les mystères du royaume des cieux vous sont révélés, mais ils ne le sont pas à eux. En effet, à celui qui a, on donnera davantage, et il aura plus qu'il ne lui faut ; mais à celui qui n'a pas, on enlèvera ce qu'il a. Si je leur parle en paraboles, c'est qu'ils regardent sans voir et écoutent sans entendre ni comprendre. Ainsi, dans leur cas, cette prophétie d'Ésaïe est en train de s'accomplir :

Vous écouterez et écouterez encore, mais vous ne comprendrez pas, vous verrez et verrez encore, mais vous ne percevrez pas. Car le cœur de cette nation est devenu grossier, ses oreilles sont devenues sourdes, et elle a fermé les yeux, de peur de voir avec ses yeux, d'entendre avec ses oreilles, de comprendre avec son cœur, de se convertir et d'être guérie par moi.

Mais heureux sont vos yeux parce qu'ils voient, vos oreilles parce qu'elles entendent ! Je vous le dis solennellement, beaucoup de prophètes et de saints hommes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l'ont jamais vu ; entendre ce que vous entendez, et ne l'ont jamais entendu.

Vous allez donc écouter la parabole du semeur. Quand quelqu'un entend la parole du royaume sans comprendre, le malin vient et emporte ce qui a été semé dans son cœur : c'est l'homme qui a reçu la semence sur le bord du chemin. Celui qui l'a reçue sur des rochers est l'homme qui entend la parole et l'accueille aussitôt avec joie. Mais il n'a pas de racine en lui, il ne dure pas ; que vienne quelque épreuve, ou quelque persécution à cause de la parole, et il tombe aussitôt. Celui qui a reçu la semence dans les épines est l'homme qui entend la parole, mais les soucis de ce monde et l'attrait des richesses étouffent la parole et ainsi il ne produit rien. Et celui qui a reçu la semence dans une terre riche, c'est l'homme qui entend la parole et la comprend ; c'est celui qui donne une récolte et produit tantôt cent fois, tantôt soixante, tantôt trente.''

Réflexion sur la gravure

La parabole du semeur est probablement l'une des paraboles qui nous est la plus familière. Jésus y décrit quatre types de sol différents : le sol du bord du chemin, les parcelles de roche, le sol avec des épines et le bon sol. Ces quatre sols décrits par Jésus ne sont pas seulement des sols physiques, agricoles, mais ils sont les sols intérieurs de nos cœurs humains. Ce sont les différents paysages de nos âmes humaines. Nous ne sommes pas qu'un seul type de sol ; nous sommes une combinaison des quatre. Mais le Christ nous demande d'étendre le plus possible le champ de la bonne terre dans notre cœur.

Dans la gravure sur bois que nous regardons aujourd'hui, nous voyons tous les sols : les rochers, les épines, les oiseaux qui picorent les graines... et puis la bonne terre dans la partie supérieure droite où le semeur sème abondamment et résolument les graines. Dieu, en tant que divin semeur, veut que sa semence tombe sur une bonne terre, riche et nourrie. Aucun sol, aucun champ, aucune personne n'est laissé sans semence. Aucune terre n'est déclarée indigne de recevoir les graines du Semeur. Cependant, c'est à nous de cultiver la bonne terre. Cette parabole parle de la générosité de Dieu à notre égard. Chaque partie de notre vie est semée avec les graines de Dieu, et plus elles tombent sur la bonne terre, plus les graines de Dieu peuvent devenir des fruits abondants...

Partager cette lecture de l'Évangile

Avez-vous aimé cette lecture de l'Évangile et cette réflexion artistique ?

Participez à la discussion sur cette œuvre d'art et la lecture de l'Évangile.

Subscribe
Notify of
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Lectures relatives à Matthieu 13, 1-23

24 juillet 2020

Matthieu 13:18-23

Celui qui a reçu la semence dans les épines...

24 juillet 2021

Matthieu 13:24-30

Laissez-les grandir jusqu'à la récolte

28 juillet 2022

Matthieu 13:47-53

Le royaume des cieux est comme un filet de pêche lancé dans...

27 juillet 2022

Matthieu 13:44-46

Le royaume des cieux est comme un trésor caché dans...

Rejoignez notre communauté

En plus de recevoir notre lecture quotidienne de l'Évangile et notre réflexion sur l'art, l'inscription à un abonnement gratuit vous permet de.. : 

La mission de Christian Art est de proposer chaque jour une lecture de l'Évangile associée à une œuvre d'art correspondante et à une courte réflexion. Notre objectif est d'aider les gens à se rapprocher de Dieu grâce à l'association magnifique de l'art et de la foi chrétienne.

CONNECTEZ-VOUS AVEC NOUS

Rejoignez les 70 000 personnes qui reçoivent chaque jour notre lecture de l'Évangile et notre réflexion sur l'art.

Aller au contenu principal