Paysage avec des paysans récoltant des raisins et faisant du vin,
Peinture de Marten van Valckenborch I (1534-1612),
Huile sur toile,
Peint à la fin du XVIe siècle,
© Christie's Londres, 6 juillet 2018, lot 146, vendu pour 50 000 £.

Paysage avec des paysans récoltant des raisins et faisant du vin,
Peinture de Marten van Valckenborch I (1534-1612),
Huile sur toile,
Peint à la fin du XVIe siècle,
© Christie's Londres, 6 juillet 2018, lot 146, vendu pour 50 000 £.

Évangile du 17 août 2022

Vous allez aussi dans mon vignoble et je vous donnerai un salaire équitable.

Matthieu 20:1-16

Jésus dit à ses disciples : Le royaume des cieux est semblable à un propriétaire qui, à l'aube, va chercher des ouvriers pour sa vigne. Il s'entendit avec les ouvriers pour un denier par jour, et les envoya à sa vigne. En sortant vers la troisième heure, il en vit d'autres qui se tenaient oisifs sur la place du marché et leur dit : "Vous allez aussi dans mon vignoble et je vous donnerai un salaire équitable.." Ils partirent donc. Vers la sixième heure, puis vers la neuvième heure, il sortit et fit de même. Puis, vers la onzième heure, il sortit et trouva d'autres hommes qui se tenaient là. Il leur dit : "Pourquoi êtes-vous restés là à ne rien faire de la journée ?" "Parce que personne ne nous a embauchés", répondirent-ils. Il leur dit : "Vous aussi, allez dans ma vigne." Le soir, le propriétaire de la vigne dit à son huissier : "Appelez les ouvriers et payez-leur leur salaire, en commençant par les derniers arrivés et en terminant par les premiers." Ceux qui avaient été embauchés vers la onzième heure se présentèrent donc et reçurent chacun un denier. Quand les premiers arrivèrent, ils s'attendaient à recevoir davantage, mais eux aussi reçurent un denier chacun. Ils le prirent, mais se plaignirent du propriétaire du terrain. "Les derniers arrivés, dirent-ils, n'ont travaillé qu'une heure, et tu les as traités de la même manière que nous, alors que nous avons fait une grosse journée de travail par une chaleur torride." Il répondit à l'un d'eux : "Mon ami, je ne suis pas injuste envers toi ; n'étions-nous pas d'accord sur un denier ? Prends ton salaire et va-t'en. Je choisis de payer le dernier venu autant que je te paie. N'ai-je pas le droit de faire ce que je veux des miens ? Pourquoi être envieux parce que je suis généreux ?" Ainsi les derniers seront les premiers, et les premiers, les derniers.

Réflexion sur le tableau

En lisant cette parabole, notre mentalité contemporaine se met en place et nous pensons que les gens devraient être payés équitablement pour le travail qu'ils font : si vous travaillez plus, vous devriez être payé plus ; si vous faites moins d'heures, alors vous êtes moins payé. Cela semble juste, non ? Dans cette parabole, nous entendons Jésus aller au-delà de cette interprétation stricte de la justice. Pour lui, le respect, la compassion et la solidarité sont plus importants. Peut-être qu'en donnant à l'ouvrier qui a fait moins d'heures un salaire moins élevé, cela aurait pu laisser sa famille affamée ? Pour Jésus, la compassion pour la personne qui a peut-être travaillé moins est essentielle. La compassion l'emporte sur la justice.

Le tableau que nous regardons date de la fin du XVIe siècle et montre des travailleurs dans un vignoble, ainsi que tout le cycle de la vinification : de la récolte des raisins (en bas à gauche), au pressage des raisins et à la mise en tonneaux du vin (en bas à droite), au transport des tonneaux sur des bateaux jusqu'aux villes (au milieu), etc. La récolte est une partie importante de la vie sur terre, le moment où le travail de l'année porte ses fruits et où les gens sont nourris. Mais bien sûr, elle est également symbolique de l'abondance, la récolte spirituelle étant le résultat du travail de Dieu dans nos cœurs.

Tout comme les ouvriers dans le champ de la parabole d'aujourd'hui, nous devons également semer, nourrir et travailler nos propres champs spirituels, afin de croître et d'avoir une récolte abondante. Mais la parabole nous enseigne surtout que la générosité de Dieu nous surprend et nous laisse humbles.

Partager cette lecture de l'Évangile

Avez-vous aimé cette lecture de l'Évangile et cette réflexion artistique ?

Participez à la discussion sur cette œuvre d'art et la lecture de l'Évangile.

S'abonner à
Notifier de
5 Commentaires
Feedbacks de Inline
Voir tous les commentaires
miguel vargas
Membre
miguel vargas(@miguel)
il y a un mois

La comparaison volera votre joie à chaque fois !

Patricia O'Brien
Membre
Patricia O'Brien(@marispiper)
il y a un mois

Je suis d'accord avec Anthony et Chazbo. En fait, c'est un message très réconfortant et une autre façon pour Jésus de dire "Je me tiens à la porte et je frappe". Même si vous êtes lent à le laisser entrer, sa réponse est la même. L'amour.

Oi Lian Kon
Membre
Oi Lian Kon(@kairos712)
il y a un mois

La vigne de Dieu est grande ouverte jusqu'à la onzième heure. Il n'est jamais trop tard !

Anthony
Membre
Anthony(@anthony)
il y a un mois

Il peut s'agir de ceux qui viennent au Christ et, en le servant, reçoivent plus tard dans leur vie la même récompense que ceux qui viennent à lui plus tôt dans leur vie.

Charles Marriott
Membre
Charles Marriott(@chazbo)
il y a un mois

L'histoire montre également que, même si l'on passe une grande partie de sa vie à ne pas travailler et à ne pas faire son travail, on peut toujours redresser la situation à la fin de la journée (de la vie).

Lectures relatives à Matthieu 20, 1-16

19 août 2020

Matthieu 20:1-16

La parabole des ouvriers de la vigne

16 mars 2022

Matthieu 20:17-28

Puis la mère des fils de Zébédée vint avec elle...

25 juillet 2019

Matthieu 20, 20-28

Vous boirez ma coupe

18 août 2021

Matthieu 20:1-16

Ainsi, les derniers seront les premiers et les premiers seront les derniers.

Rejoignez notre communauté

En plus de recevoir notre lecture quotidienne de l'Évangile et notre réflexion sur l'art, l'inscription à un abonnement gratuit vous permet de.. : 

La mission de Christian Art est de proposer chaque jour une lecture de l'Évangile associée à une œuvre d'art correspondante et à une courte réflexion. Notre objectif est d'aider les gens à se rapprocher de Dieu grâce à l'association magnifique de l'art et de la foi chrétienne.

CONNECTEZ-VOUS AVEC NOUS

Rejoignez plus de 40 000 personnes qui reçoivent chaque jour notre lecture de l'Évangile et notre réflexion artistique.

Skip to content