Sanctus Albanus decapitatus,
Le martyre de saint Alban d'après un manuscrit du 13e siècle de la Vie de saint Alban, vers 1250
Dublin, Trinity College Library, accession nr MS E. I. 40, folio 38r
Trinity College, Dublin

Sanctus Albanus decapitatus,
Le martyre de saint Alban d'après un manuscrit du 13e siècle de la Vie de saint Alban, vers 1250
Dublin, Trinity College Library, accession nr MS E. I. 40, folio 38r
Trinity College, Dublin

Évangile du 20 juin 2024

Saint Alban, premier martyr d'Angleterre

Matthieu 6:7-15

Jésus a dit à ses disciples : Dans vos prières, ne bavardez pas comme les païens, car ils pensent qu'en employant beaucoup de mots, ils se feront entendre. Ne leur ressemblez pas ; votre Père sait ce dont vous avez besoin avant que vous ne le lui demandiez. C'est ainsi que vous devez prier :

Notre Père qui êtes aux cieux, que votre nom soit sanctifié, que votre règne vienne, que votre volonté soit faite, sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien. Remets-nous nos dettes, comme nous les avons remises à nos débiteurs. Ne nous soumets pas à l'épreuve, mais sauve-nous du malin.

Oui, si vous pardonnez aux autres leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera les vôtres ; mais si vous ne pardonnez pas aux autres, votre Père ne pardonnera pas non plus vos fautes".

Réflexion sur la page du manuscrit

Saint Alban est vénéré comme le premier martyr chrétien britannique enregistré et, par conséquent, comme le protomartyr britannique. Avec ses confrères Jules et Aaron, Alban est l'un des trois martyrs dont le nom est attesté très tôt dans la Grande-Bretagne romaine. On pense qu'il a vécu à la fin du IIIe ou au début du IVe siècle dans la ville romaine de Verulamium, aujourd'hui St Albans, dans le Hertfordshire. Alban était un soldat romain païen qui s'est converti au christianisme. Le moment décisif de sa vie s'est produit lorsqu'il a hébergé un prêtre chrétien, connu sous le nom d'Amphibalus, qui fuyait les persécutions. Profondément touché par la foi et la piété du prêtre, Alban se convertit au christianisme et se fait baptiser. Lorsque des soldats romains sont venus chercher le prêtre, Alban a échangé ses vêtements avec lui pour permettre au prêtre de s'échapper. Alban est alors arrêté et conduit devant les autorités romaines. Malgré les menaces, il refuse de renoncer à sa nouvelle foi. Alban est condamné à mort. Alors qu'on le conduisait à son exécution, plusieurs miracles ont été rapportés, comme l'assèchement d'une rivière pour lui permettre de la traverser. Sur le lieu de l'exécution, une source d'eau miraculeuse est apparue et le bourreau aurait perdu les yeux après avoir exécuté Alban. Il fut décapité sur ce qui est aujourd'hui connu sous le nom de Holywell Hill, vers 250 après J.-C.

C'est cette scène qui est décrite dans notre manuscrit datant d'environ 1250 après Jésus-Christ. Pendant la décapitation, la colombe du Saint-Esprit s'envole, les yeux du soldat sortent et la tête est suspendue à un arbre. Selon les légendes, après son exécution, la tête d'Alban a roulé en bas de la colline et a été suspendue à un arbre ; au-dessous de la tête, un puits a jailli. Après avoir entendu parler de ces miracles, le juge, stupéfait, ordonna que les persécutions cessent et commença à honorer la mort du saint. La cathédrale de St Albans se dresse aujourd'hui près du lieu supposé de son exécution, sur la colline de Holywell, et un puits se trouve au pied de la colline.

La première mention du martyre d'Alban se trouverait dans l'ouvrage de Victricius intitulé De Laude Sanctorum (L'éloge des saints), vers 396. Victricius revenait de régler un différend entre les évêques de Grande-Bretagne. Il ne mentionne pas le nom d'Alban, mais cite un martyr anonyme qui, "[ ?dans les mains des bourreaux disait aux rivières de se retirer, de peur d'être retardé dans sa hâte.." Saint Bède donne ensuite un compte rendu beaucoup plus complet dans son Histoire ecclésiastique du peuple anglais, vers 730.

Saint Alban. Priez pour nous.

Partager cette lecture de l'Évangile

Avez-vous aimé cette lecture de l'Évangile et cette réflexion artistique ?

Participez à la discussion sur cette œuvre d'art et la lecture de l'Évangile.

Subscribe
Notify of
53 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Thimas@
Membre
Thimas@
Il y a 28 jours

J'ai regardé "kiss of live" interpréter "Midas touch" sur u tube et mes yeux ont failli sortir 😄.

Joseph Keppler
Membre
Joseph Keppler
Il y a 28 jours

Belle réflexion ce matin, Père Patrick, qui modèle un extrait d'évangile, merci.

Will Howard
Membre
Will Howard
Il y a 28 jours
Répondre à  Joseph Keppler

Hmmmm ... et "comment" modélise-t-il Joseph ?
Si vous me permettez de vous poser la question.
A moins que vous ne l'entendiez au sens large :
Par exemple : " la vie en tant que martyre est une sanctification du nom de Dieu... l'ultime " besoin " / désir que l'on a ; la prière la plus parfaite et la plus essentielle de l'individu ". '

Jeanne M
Membre
Jeanne M
Il y a 28 jours

Nous savons que saint Alban était un soldat romain, mais nous ne savons pas d'où il venait. Il se pourrait qu'il soit originaire de ce que nous appelons aujourd'hui l'Albanie : "Le nom Albanie proviendrait des Albanoi, une tribu illyrienne qui vivait dans ce qui est aujourd'hui l'Albanie centrale, à partir du deuxième siècle avant J.-C.". On pense que le prêtre qu'Alban protégeait lorsqu'il a été martyrisé, Amphibalus, a également été assassiné à une date ultérieure. Voici les paroles qu'Alban aurait prononcées lorsqu'on lui a donné l'occasion de se rétracter : "J'adore le Dieu vrai et vivant qui a créé toutes choses". Ces mots sont toujours utilisés dans la prière à l'abbaye de St Alban.

Will Howard
Membre
Will Howard
Il y a 28 jours
Répondre à  Jeanne M

Merci Noelle pour les détails glorieux de St. Alban.
Et, JOYEUSE FÊTE

En tant que "colonisé", je crois me souvenir d'au moins une "église ST. Alban" - "anglicane, à Toronto je crois - et d'avoir ressenti, enfant, une sorte de réchauffement du cœur à l'égard du "nom".

Je pense que nous avons le droit d'aimer l'histoire hagiographique des martyrs de l'Église - qu'il s'agisse de fiction ou de faits. Et je ne défends en aucun cas la conception moderne étroite de la fiction comme étant moins que vraie - une histoire subordonnée !

En lisant le commentaire du Père et en regardant l'illumination avec tous ses détails figuratifs du "fantastique", je m'émerveille de la façon dont la tradition et les légendes de l'homme "Alban" nous parviennent - même si c'est à travers les faits fondamentaux de la foi. Comme je l'ai dit plus haut à propos de Joseph, je pense qu'une grande partie de l'Occident considère aujourd'hui l'Évangile et le Notre Père comme des bavardages et des absurdités archaïques. Pourtant, par la plus grande ironie, nous, les croyants, ne pouvons donner un sens à ces temps de plus en plus difficiles d'incrédulité et de folie matérielle/modernisme - sans doute avec la plus grande intégrité historique - qu'à partir de la plus profonde des déclarations : "Notre Père qui êtes aux cieux...".

En tant que fantastique, et en fait purement de l'image / projection figurative et "imaginée" sur le "Dieu inconnaissable", une telle déclaration, de simples mots, indique néanmoins le réel encapsulé. L'Homme-Dieu " ose appeler / nommer " D-ieu " son / notre " Père " ! Pourtant, c'est ici qu'est " modelée " (par rapport à Joseph) l'aspiration/l'assentiment de l'art véritable. Il ne s'agit pas simplement d'essayer de refléter un monde éphémère d'impressions vaines/finies " de l'homme ", mais de pousser vers le haut et à travers - je sais que je saute à pieds joints ici - " le Beau, le Bien, le vraiment-Vrai ".

Jeanne M
Membre
Jeanne M
Il y a 28 jours

La raison pour laquelle Saint-Alban n'est pas le saint patron de l'Angleterre est un mystère, car il est originaire du pays et bien attesté. L'abbaye cathédrale est magnifique, avec la plus longue nef de toutes les cathédrales anglaises.
C'est un grand soulagement de se rappeler que Dieu sait ce dont j'ai besoin avant que je ne le demande. Après avoir reconnu notre Père, nous devons demander de la nourriture et le pardon, pour nous-mêmes et pour les autres. (Pardonnez-moi, mais en parlant de nourriture, savez-vous que vous pouvez faire une délicieuse mayonnaise avec des œufs durs, c'est si facile !)
J'adore ces illustrations de manuscrits médiévaux. Elles sont si sobres et pourtant si vivantes dans leur narration. Je me demande juste ce qu'il y a au sommet de la croix que tient le saint, on dirait une tête symbolique.
Ici, dans le sud-ouest, nous avons un ciel sans nuages, une bénédiction et une joie pour nos agriculteurs.
Passez une belle journée, la plus longue de l'année.

Chazbo M
Membre
Chazbo M
Il y a 28 jours
Répondre à  Jeanne M

Très bonne remarque Noelle à propos de notre saint patron. Ne pourrions-nous pas le changer ? Il y a aussi St Pancrace qui semble être un bon gars.

Je ne savais pas qu'il y avait des œufs durs. L'autre jour, j'ai acheté deux bouteilles de mayonnaise chez ASDA. L'une était décrite comme de la mayonnaise et l'autre comme de la vraie mayonnaise. J'ai l'intention de les comparer...

On m'a dit que la sauce avait été inventée à Mahon, la capitale de Minorque, car il n'y avait pas de produits laitiers pour faire des sauces. C'est vrai ? Probablement pas !

Elvira
Membre
Elvira
Il y a 28 jours
Répondre à  Chazbo M

En effet Chazbo !!!. A Mahon, on réclame "mahonesa" et non "mayonnaise".

Jeanne M
Membre
Jeanne M
Il y a 28 jours
Répondre à  Chazbo M

Voilà, c'est bien du minorquin. La version "anglaise" : Il suffit de mixer les œufs avec de l'huile d'olive, du vinaigre de vin, un peu d'eau pour la consistance, du sel, du poivre, de la moutarde et une gousse d'ail. J'ajoute une bonne dose d'herbes du jardin. A utiliser comme pâte à tartiner sur du pain ou du pain grillé, ou à rendre un peu plus liquide pour une mayonnaise. C'est tellement meilleur que ce que l'on achète ! Et moins risqué que d'utiliser des œufs crus, si quelqu'un est sujet à une mauvaise réaction. 🥣

Elvira
Membre
Elvira
Il y a 28 jours
Répondre à  Jeanne M

Votre recette est très similaire à la mienne... Je l'utilise pour de nombreux plats.... Le problème des mahonnais, ce sont les œufs crus.... La chaleur intense favorise la prolifération des bactéries et certaines émulsions, comme les sauces et les mayonnaises, deviennent une source de risque pour le développement d'infections comme la salmonellose, qui peut entraîner de graves intoxications. Cependant, c'est une salsa que nous apprécions beaucoup en été..... Je l'adore ! . J'ai déjà fait des mahonnes sans œufs...pour les repas et les fêtes en plein air....

Jeanne M
Membre
Jeanne M
Il y a 28 jours
Répondre à  Elvira

J'ai été malade à Madrid après avoir mangé de l'ensaladilla rusa un été, heureusement pas trop ! Mayonnaise sans glaçons avec - fromage frais ?

Elvira
Membre
Elvira
Il y a 28 jours
Répondre à  Jeanne M

Oooh, pauvre Noelle... chaque été nous apprenons un cas d'intoxication... Nous devons être très prudents...
Pour la "lactonnaise" : Un volume de lait pour deux volumes d'huile : 100 ml de lait pour 200 ml d'huile, 2 cuillères à soupe de vinaigre et du sel.

Chazbo M
Membre
Chazbo M
Il y a 28 jours
Répondre à  Elvira

a mi no me gusta esta receta !!

Elvira
Membre
Elvira
Il y a 28 jours
Répondre à  Chazbo M

Ja ja ja ...Amigo mío..¿por qué no te gusta ? ¡¡¡¡Es vegana !!

Chazbo M
Membre
Chazbo M
Il y a 28 jours
Répondre à  Elvira

No me gusta la leche en una ensalada. Il s'agit d'un plat du nord de l'Europe - peut-être de l'Allemagne. En Méditerranée, l'acétate et le vinaigre sont les ingrédients qui entrent dans la composition des œufs !

Jeanne M
Membre
Jeanne M
Il y a 28 jours
Répondre à  Chazbo M

Voulons-nous un saint qui semble porter le nom d'une gare ? ! !

Elvira
Membre
Elvira
Il y a 28 jours

Un fils a "quelque chose" auquel son père/mère ne peut résister, sans pouvoir bien expliquer pourquoi.... C'est donc cela être père/mère.... À Dieu aussi arrive..... Jésus nous a donné le secret, en nous apprenant à prier, en commençant par ce mot magique qui peut tout faire, si nous le disons avec le cœur : "PÈRE". Peu importe le nombre de mots que nous prononçons. Peu importe que les phrases aient un sens ou une beauté littéraire. Ce qui compte pour Lui, c'est que ce soit nous, ses enfants, qui nous adressions à Lui.
Un "Notre Père", prié comme un acte d'amour et de dévouement, prend à Dieu ce dont nous avons le plus besoin. Chacune de ses paroles peut nous aider à faire une nouvelle prière, car elle contient les vérités les plus profondes de notre foi. Il est notre Père, et il s'ensuit qu'il nous aime, qu'il nous écoute, qu'il se soucie de nous, qu'il nous attend au ciel. Que notre vie a un sens dans la recherche de sa gloire, dans l'établissement de son Royaume dans le monde, dans l'accomplissement de sa volonté. Qui prend soin des dangers et nous donne la nourriture et la force spirituelle dont nous avons besoin pour marcher sur le chemin qui mène à Lui.
Peut-être que depuis notre plus jeune âge nous répétons, avec plus ou moins de dévotion, la grande prière du chrétien. Mais sans aucun doute, chaque fois que nous le faisons, Dieu "interrompt toutes ses occupations" pour nous écouter et nous servir comme le meilleur des parents.

Chazbo M
Membre
Chazbo M
Il y a 28 jours
Répondre à  Elvira

Merci Elvira. Il est si bon de savoir qu'il nous écoute chaque fois que nous lui parlons.

Je crois avoir déjà mentionné que certains rabbins demandent à leurs fidèles de prier le Notre Père. Ils le trouvent compatible avec leur foi.

Jeanne M
Membre
Jeanne M
Il y a 28 jours
Répondre à  Chazbo M

Je ne le savais pas, Chazbo, c'est intéressant.

Elvira
Membre
Elvira
Il y a 28 jours
Répondre à  Chazbo M

Très intéressant ce que vous dites sur les rabbins et le Notre Père. Une prière très liée à la Torah.... Juifs et chrétiens ont beaucoup de choses en commun.... Le Notre Père de Matthieu fait partie d'une catéchèse destinée aux juifs convertis. Jésus résume tout son enseignement en sept prières adressées au Père. Dans ces sept requêtes, il reprend les promesses de l'Ancien Testament et demande au Père de l'aider à les réaliser. Les trois premières parlent de notre relation avec Dieu. Pour restaurer la relation avec Dieu, Jésus demande (a) la sanctification du Nom révélé dans l'Exode à l'occasion de la délivrance d'Égypte ; (b) il demande l'avènement du Royaume, attendu par le peuple après l'échec de la monarchie ; (c) il demande l'accomplissement de la Volonté de Dieu, révélée dans la Loi qui était au centre de l'Alliance. Le Nom, le Royaume, la Loi : ce sont les trois axes tirés de l'Ancien Testament qui expriment comment doit être la nouvelle relation avec Dieu. Les quatre autres axes concernent notre relation avec les autres. Les quatre demandes sont : Pain, Pardon, Victoire, Liberté. Également étroitement liée à l'Ancien Testament et donc présente dans les livres de la Torah... La demande du "Pain quotidien" rappelle la manne de chaque jour dans le désert. La demande de "remise des dettes" rappelle l'année sabbatique qui obligeait les créanciers à remettre les dettes à leurs frères. Le but de l'année sabbatique et de l'année jubilaire était de réparer les inégalités et de repartir à zéro. La demande "ne tombez pas en tentation" rappelle les erreurs commises dans le désert, où le peuple est tombé en tentation

Chazbo M
Membre
Chazbo M
Il y a 28 jours
Répondre à  Elvira

Vous êtes si érudite et intéressante, Elvira !

Jeanne M
Membre
Jeanne M
Il y a 28 jours
Répondre à  Elvira

Une méditation inspirante, Elvira, merci. J'espère que vous avez reçu mes remerciements pour votre recette de l'autre jour. 💐💐🥐

Elvira
Membre
Elvira
Il y a 28 jours
Répondre à  Jeanne M

J'espère que lorsque vous ferez les petits pains vous me direz comment ils ont été...👩🏻‍🍳🥯😋 Je les ai fait quand les enfants étaient petits..., je ne les fais plus depuis longtemps....

Patricia O'Brien
Membre
Patricia O'Brien
Il y a 28 jours

J'ai lu ceci sur un autre site aujourd'hui :
Lorsque vous faites le choix de pardonner à quelqu'un, et si vos sentiments ne suivent pas immédiatement, continuez à lui pardonner dans votre cœur. Priez pour eux. Essayez de changer votre façon de penser à son égard. Ne vous attardez pas sur la blessure qu'il vous a infligée. Pensez plutôt à sa dignité en tant que personne, à l'amour que Dieu lui porte et à l'amour que vous devez continuer à lui porter. Pardonnez, pardonnez et pardonnez encore. Ne vous arrêtez jamais et ne vous lassez jamais de cet acte de miséricorde. Si vous faites cela, vous découvrirez peut-être que vos sentiments et vos passions finissent par s'aligner sur le choix que vous avez fait.

Chazbo M
Membre
Chazbo M
Il y a 28 jours
Répondre à  Patricia O'Brien

Merveilleux !

Elvira
Membre
Elvira
Il y a 28 jours
Répondre à  Patricia O'Brien

Vos mots avec un grand contenu....🧡 et une grande profondeur.

Jeanne M
Membre
Jeanne M
Il y a 28 jours
Répondre à  Patricia O'Brien

Merci, Patricia, ces mots sont une source d'inspiration.

Rosemary Hart
Membre
Rosemary Hart
Il y a 28 jours
Répondre à  Patricia O'Brien

Je l'ai copié pour le conserver et m'en souvenir. Merci, Patricia !

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
Il y a 28 jours

Quelle image fascinante nous avons ce matin. Elle est pleine de vie et de vigueur. Je suppose qu'autrefois les couleurs étaient également splendides. L'arbre est très stylisé mais gracieux, avec ses branches frisées, et le sang du martyr coulant de sa tête suspendue solidement à une branche - il semble s'y être attaché sans aucune aide mortelle !
De chaque côté de l'arbre, les hommes sont entassés - peut-être y a-t-il trop de visages par rapport au nombre de corps ? Certains tiennent des lances qui dépassent du cadre et leurs vêtements sont très bien dessinés et coulent naturellement.
Au centre, le bourreau tient ses globes oculaires dans sa main tandis que son manteau coule derrière lui. Entre lui et le saint s'envole le Saint-Esprit avec une petite auréole et des ailes déployées signifiant l'envol.
Sur la droite, un homme se penche pour recevoir une croix de la main d'Alban, son corps semblant suspendu avant de s'écraser au sol.
Quelle merveilleuse illustration et quelle merveilleuse histoire.

On m'a parlé de saint Alban dès mes premières années d'école. Une école et une paroisse voisines portent son nom, il m'est donc devenu très familier.
La peinture a retenu mon attention bien plus que l'Évangile, qui est très familier mais ne doit jamais être considéré comme acquis.

Saint Alban de Grande-Bretagne, priez pour votre pays et ses citoyens alors que nous nous apprêtons à prendre d'importantes décisions. Aidez-nous à faire preuve de sagesse et de compassion dans nos choix, et à être toujours reconnaissants pour les privilèges que vous et tant d'autres saints martyrs avez achetés pour nous, et qui nous ont été accordés par la grâce du Dieu tout-puissant.

Dernière modification il y a 28 jours par spaceforgrace
Chazbo M
Membre
Chazbo M
Il y a 28 jours
Répondre à  spaceforgrace

Saint Pancrace a également été martyrisé à cette époque par Dioclétien, mais c'était en Phrygie, loin de l'Angleterre.

Pour une raison inconnue, une grande gare ferroviaire de Londres porte son nom. On a essayé de la rebaptiser London Central, mais le tollé a été tel que l'idée a été abandonnée.

Notre cuisinière en Espagne avait une petite statuette de San Pancracio qu'elle gardait dans le réfrigérateur. Il sortait le jour du tirage de la loterie à la télévision. Si son numéro ne sortait pas, il retournait dans le réfrigérateur ou si elle se sentait vraiment déçue par lui, il pouvait faire un tour dans le congélateur ! Lol !

Jeanne M
Membre
Jeanne M
Il y a 28 jours
Répondre à  Chazbo M

Merveilleux extrait, Chazbo. ¡Qué divertido es !

Elvira
Membre
Elvira
Il y a 28 jours
Répondre à  Chazbo M

La historia de vuestra cocinera en España es buenísima...🤣🤣🤣🤣 Que San Pancracio ait de la chance pour la loterie je le savais.... mais que le pauvre saint doive être dans le réfrigérateur en train de refroidir..... ¡¡¡Es una pasada!!!❄❄❄❄

Jeanne M
Membre
Jeanne M
Il y a 28 jours
Répondre à  spaceforgrace

Amen, et merci, SfG.

Chazbo M
Membre
Chazbo M
Il y a 28 jours

Il s'agit d'une citation d'un très bon auteur de fiction historique que j'appréciais lorsque j'étais enfant ! Rosemary Sutcliff, qui a écrit "The Eagle of the Ninth". Cette citation fait référence à la fin de la Grande-Bretagne romaine à la lumière des invasions anglo-saxonnes. Elle pourrait facilement être transposée aujourd'hui et faire référence à une autre disparition culturelle (j'espère que je ne suis pas trop pessimiste ?).

"Je pense parfois que nous nous trouvons au coucher du soleil... Il se peut que la nuit se referme sur nous à la fin, mais je crois que le matin reviendra. Le matin renaît toujours de l'obscurité, même si ce n'est peut-être pas le cas pour ceux qui ont vu le soleil se coucher. Nous sommes les Porteurs de Lanternes, mon ami ; à nous de maintenir quelque chose en vie, de porter ce que nous pouvons de lumière dans l'obscurité et le vent".

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
Il y a 28 jours
Répondre à  Chazbo M

Mon petit-fils a acheté ce livre pour son dernier anniversaire ! Je me souviens très bien de Rosemary Sutcliffe. Comme vous, j'ai grandi avec des romans historiques. Je suis récemment retournée dans la bibliothèque de mon enfance et j'ai trouvé cela très émouvant car j'y ai passé beaucoup de temps. Elle n'avait pas beaucoup changé non plus, à ma grande joie !
Il faudra que je demande à mon petit-fils s'il l'a déjà lu !

Chazbo M
Membre
Chazbo M
Il y a 28 jours
Répondre à  spaceforgrace

J'en doute, SFG. Les jeunes ne lisent plus beaucoup aujourd'hui, même si votre petit-fils pourrait être une exception.

Jeanne M
Membre
Jeanne M
Il y a 28 jours
Répondre à  spaceforgrace

Avez-vous vécu dans la même région la majeure partie de votre vie, SfG ? J'ai vécu dans environ 26 maisons différentes, sans compter que j'ai beaucoup déménagé avant l'âge de 4 ans. Je compte les gens qui ont des racines très chanceuses..... mais je sais que je suis en bonne compagnie. 🏚

Jeanne M
Membre
Jeanne M
Il y a 28 jours
Répondre à  Chazbo M

Tout à fait d'accord, Chazbo, l'un de mes préférés lorsque j'étais enfant, et merci beaucoup pour cette belle citation.

Chazbo M
Membre
Chazbo M
Il y a 28 jours

Une belle histoire d'un croyant de la première heure. Dommage que St Alban's soit une ville si ennuyeuse ! 🫣

Alys Blakeway
Membre
Alys Blakeway
Il y a 28 jours
Répondre à  Chazbo M

J'aime bien St Alban's et la cathédrale est fascinante.

spaceforgrace
Membre
spaceforgrace
Il y a 28 jours
Répondre à  Alys Blakeway

Je n'y suis jamais allée, mais je pense que je devrais le faire...

Patricia O'Brien
Membre
Patricia O'Brien
Il y a 28 jours
Répondre à  spaceforgrace

En fait, ce devrait être un lieu de pèlerinage beaucoup plus connu, vous ne pensez pas ? J'irai peut-être...

Jeanne M
Membre
Jeanne M
Il y a 28 jours
Répondre à  spaceforgrace

Cela vaut vraiment la peine d'y faire un tour, SfG, et c'est une communauté ecclésiale très vivante.

Chazbo M
Membre
Chazbo M
Il y a 28 jours
Répondre à  spaceforgrace

Allez-y Alys - ce n'est pas ennuyeux, c'est vraiment intéressant. !

Monica Doyle
Membre
Monica Doyle
Il y a 28 jours

C'est la première fois que j'entends parler de Saint-Alban ! Un grand homme, à ce qu'il paraît. Je suis frappé par les paroles de Notre Seigneur ce matin... "Votre Père céleste sait ce dont vous avez besoin avant que vous ne le demandiez... " Pure confiance... Est-ce que cela peut être ma grâce pour aujourd'hui, Seigneur, s'il vous plaît ? Croire en vos paroles...Merci 🌻

Elvira
Membre
Elvira
Il y a 28 jours
Répondre à  Monica Doyle

Je n'avais pas non plus entendu parler de saint Alban... Il a vécu dans les mêmes années que les frères saint Marc et saint Marcellien..., qui ont été cités par Jamie..., tous trois sont morts dans des lieux différents pendant les persécutions romaines à l'époque de l'empereur Dioclétien. Nous connaissons Saint Marcellien ici..., en fait j'ai un bon ami qui s'appelle...

Jeanne M
Membre
Jeanne M
Il y a 28 jours
Répondre à  Elvira

Il y a un nombre surprenant d'hommes nommés Alban, de France, d'Allemagne et d'Angleterre, entre autres pays, y compris des prêtres et des sportifs. Je ne connais pas de Marcellien, bien que Marcel soit assez fréquemment donné. 😊

Chazbo M
Membre
Chazbo M
Il y a 28 jours
Répondre à  Jeanne M

Albion vient-il d'Alban ?

Jeanne M
Membre
Jeanne M
Il y a 28 jours
Répondre à  Chazbo M

"Terme poétique ou littéraire désignant la Grande-Bretagne ou l'Angleterre (souvent utilisé en référence à des temps anciens ou historiques). Enregistré en vieil anglais, le mot vient du latin et est probablement d'origine celtique ; il est finalement lié au latin albus 'blanc', en allusion aux falaises blanches de Douvres". Merci, Prof. Google.

Chazbo M
Membre
Chazbo M
Il y a 28 jours
Répondre à  Jeanne M

oh !

Elvira
Membre
Elvira
Il y a 28 jours
Répondre à  Chazbo M

Pour moi, le terme Albion me rappelle son utilisation péjorative... "La perfide Albion" est une expression péjorative utilisée pour désigner l'Angleterre (ou le Royaume-Uni) en termes anglophobes ou hostiles. Elle a été largement diffusée par l'utilisation répétée de Napoléon Bonaparte lors des "guerres napoléoniennes" ou "guerres de coalition" pendant les années où il a régné sur la France.

Last edited 28 days ago by Elvira
Chazbo M
Membre
Chazbo M
Il y a 28 jours
Répondre à  Elvira

C'est vrai, Napoléon n'aimait pas ce pays, mais nous l'appelions "le voleur de l'Europe".

L'Espagne a immobilisé pendant des années une énorme armée française - jusqu'à un million d'hommes.

Elvira
Membre
Elvira
Il y a 28 jours
Répondre à  Jeanne M

Aquí yo conozco a : Marcelo, Marcial, Marciano, Marcelino, Marceliano et au féminin Marcela, Marcelina...

Lectures en rapport avec Matthieu 6, 7-15

23 février 2021

Matthieu 6:7-15

Notre Père qui est aux cieux

20 février 2024

Matthieu 6:7-15

Notre Père qui est aux cieux

18 juin 2021

Matthieu 6:19-23

Les mites et les vers à bois détruisent les trésors terrestres

19 juin 2019

Matthieu 6, 1-6, 16-18

Votre aumône doit être secrète

Rejoignez notre communauté

En plus de recevoir notre lecture quotidienne de l'Évangile et notre réflexion sur l'art, l'inscription à un abonnement gratuit vous permet de.. : 

La mission de Christian Art est de proposer chaque jour une lecture de l'Évangile associée à une œuvre d'art correspondante et à une courte réflexion. Notre objectif est d'aider les gens à se rapprocher de Dieu grâce à l'association magnifique de l'art et de la foi chrétienne.

CONNECTEZ-VOUS AVEC NOUS

Rejoignez les 70 000 personnes qui reçoivent chaque jour notre lecture de l'Évangile et notre réflexion sur l'art.

Aller au contenu principal